Archives de catégorie : Liens Hommes Territoires

Nouvelles de mai

Notre rapport d’activité 2023 est disponible ici.

Concernant nos Outils vidéo participatifs, nous avons eu un très beau reportage de 4′ dans le journal de France 3, le 30 avril!

Le court métrage animé sur les discriminations, en partenariat avec l’association Habiter Enfin  Paroles de discrimination ordinaire est terminé, le voici.

Nous participons mercredi 15 mai à 9h30, dans le cadre de la « semaine du « Vivre Ensemble » au centre social Caf l’ile aux familles au Café Discri co-organisé avec l’association Habiter Enfin. et nous animons un nouvel atelier de réalisation de séquence animée en papier découpé illustrant une phrase de discrimination à 10h30.

Les projections du film des âmes et des ombres continuent avec une équipe pour accompagner les diffusions très motivées. Après le Siao, Luttopia, la veille sociale, nous irons présenter le film dans différents lieux d’accueil de personnes en grande précarité : à Corus, à l’Avitarelle (Acala) le 4 juin à 16h30 , à la Halte solidarité le 13 juin à 10h, au CHRS Loustal, le 25 juin à 17h. C’est possible de venir sur ces projections à conditions de nous contacter. Nous ferons aussi des projections publiques.  Les projections publiques sans réservations sont à la Carmagnole, le 21 mai et sans doute à notre AG, le 3 juillet. N’hésitez pas à nous appeler si vous souhaitez en accueillir une.

Plus d’infos sur le film et un extrait ICI

Les 3 week-ends Rêves d’ici et de là sont complets, 30 personnes sont inscrites, 12 adultes et 18 jeunes!

Des âmes et des ombres – Nos vies à la rue

Un film des Ziconofages, co-réalisé avec le Siao et les membres du collectif Parlons clichés , 45’, 2024

En partenariat avec

Le Siao34, la Bulle douche nomade, la Cloche, le Secours Catholique, Luttopia, le Samu social, Atd quart Monde, Entraide Sdf, Réduire les risque, Gammes -Corus

Le film : Des âmes et des ombres

Une journée type de personnes « à la rue » à Montpellier, ce qu’ils vivent, en montrant en parallèle une diversité de situation (7 personnes différentes) et des journées avec « énormément de choses à faire »: lieu de couchage, travail, bénévolat, recherche d’un toit, activités culturelles, douches,…) Ces personnages se croisent à la médiathèque, à Corus, à la Halte Solidarité – des accueils de jour – ou sur un terrain de pétanque…

Un reportage de 4′ France 3 sur cette action et ce film dans le journal du 30 avril!

Prochaines projections rencontres :

19 mars 14h équipe du Siao, projection privée

17 avril, 9h30, veille sociale, Corum, projection privée

4 juin Acala (Hebregement d’urgence du Samu Social)

21 Mai, 19h à la Carmagnole

13 juin, Halte solidartité, 10h

25 juin, CHRS Lousal, 17h

Pour organiser une diffusion:

Pascal Biston lesziconofages@gmail.com

Lucas Vigroux, veille.sociale@siao34.org

Contexte

A l’issue d’ateliers « parlons clichés » sur et avec personnes à la rue et des associations qui les accompagnent à Montpellier, est née l’idée d’un film pour «casser les clichés » et « avoir un outil de sensibilisation du grand-public et des administrations »

Les Ziconofages et l’Outil Vidéo Participatif

Les Ziconofages est une association d’éducation populaire montpelliéraine composée de vidéastes sociaux. Nous proposons à tout public, mais prioritairement aux personnes précaires de réaliser des courts et moyens métrage sur des thématiques qui impactent les habitants : logement, discriminations, accès à l’alimentation, vivre ensemble, mobilité… Dans ces projets d’outils vidéo participatifs, nous apportons nos savoir-faires audiovisuels, les participant.e.s apportent leurs connaissances de leurs territoires, leur regards, leurs paroles. Construire ses images plutôt que subir des images.

Les vidéos du week-end Rêves avec l’artiste Laurie Sautedé

Nos week-end Reves d’ici et d’ailleurs permettent à des familles issues de quartiers populaires et/ou en situation de précarité, de rencontrer des artistes le temps d’un week-end, de partager son quotidien de s’initiant à la vidéo et en participant à des spectacles ou des ateliers artistiques. 


Le week-end danse « bal du tout monde » au lac du Salagou, en mai, a beaucoup plu aux participant.e.s. C’est pourquoi c’est une artiste chorégraphe Laurie Sautedé qui a animé le volet danse du week-end de clôture 2023 les 2 et 3 décembre.

Voici plusieurs courts-métrages, clips, réalisés lors du week-end Rêves de Décembre avec des participant.e.s à tour de rôle sur le tapis de danse et derrière la caméra ou le micro. Merci la chorégraphe Laurie Sautedé d’avoir osé co-imaginé une action mélant ans et vidéo. Un beau défi réussi ! A la chorégraphie, nous avons ajouté des murmures où les voix off racontent des histoires imaginées. Nous avons aussi ajouté des éléments perturbateurs, pour sortir du simple clip dansé dans le Murmure 3 et Libre arbitre.


Rêves dansés – Murmure 1 – Je t’aime moi non plus, 3’27
Rêves dansés – Murmure 2 – L’intrus 4’06
Rêves dansés – Murmure 3 – Les débuts et le off, 4’55
Rêves dansés – Libre arbitre, 7’08

2 nouvelles séries d’ateliers vidéo en novembre décembre

Nous travaillons avec des personnes sans-abris et des associations d’entraide tous leslundis matins de 10h00 à 12h30 à la maison Campredon à Montpellier. Nous réalisons un film, outil de sensibilisation sur les personnes sans-abris. Nous suivrons le quotidien de 5 personnes à la rue, de leur occuptions à leur préoccupation, de leur regard sur la rue et sur la société. En partenariat avec le Siao, la Cloche, le Samu social, la Bulle douche Nomade, le Secours Catholoique, Luttopia, ATD quart monde, entraide Sdf)

  • Paroles de discriminations ordinaires avec l’association Habiter Enfin! et son «Café discri»

L’équipe de Habiter enfin! organise depuis plusieurs années un café discrimination au Centre social Caf, l’ile aux familles dans le quartier de La Mosson. Une fois par mois, le public du centre social est accueilli par un(e) médiateur(trice) qui propose un thé ou un café ainsi qu’une place sur une banquette.Sur le lieu, des guirlandes de petites phrases retranscrites sur des papiers attire le regard. En lisant, certains mots font écho et les échanges commencent autour du sentiment de discrimination. L’équipe prend note, bien-sûr avec l’accord des personnes, de toutes les nouvelles phrases ou réflexions échangées. Depuis 2 ans, ce sont maintenant des dizaines de témoignages qui sont compilés et qui feront toute la force du film pressenti.

A partir de toutes ces paroles récoltées, nous proposons aux participants une lecture à voix haute des phrases qui leur parlent, de réagir sur ce choix puis de travailler l’intention, le ton, le sens, l’intensité… Puis tous ces sons sont enregistrés et font une trame de travail pour fabriquer les images.

Un travail sur l’illustration visuelle sera alors imaginé ensemble: Animation en papiers découpés, en photos ou animation d’objets en volume, la technique sera choisie par le groupe. Ces techniques d’animation ont été choisies pour apporter une forme de poésie sur des phrases à connotation souvent brutale, violente, désespérante. Le traitement de l’image pourra nous permettre d’« échapper» au réel et de désamorcer ou atténuer l’impact émotionnel des mots.

Après une rapide formation à la caméra, les prises de vue seront «mise en boite» et l’ensemble, sons+ images, assemblé lors du montage.

Nos films sur l’habitat intercalaire visible dans l’exposition Intercalaires au centre d’art la fenêtre

L’exposition est ouverte jusqu’au 30 janvier, c’est derrière la gare 27 rue Frédéric Peyson. du mercredi au vendredi 15-19h et les premiers dimanches du mois.

Vous pourrez voir différents plans et descriptions de lieux intercalaires et voir nos films réalisés sur ces lieux là. Ils passent en boucle FONCEZ !!! ET PARTAGEZ!!!

Des extraits des films que vous pourrez voir!

Plus d’info sur lesfilms  ici.

Un semestre de films sur l’habitat intercalaire

Dans le cadre de nos film Outils vidéo participatifs , nous sommes régulièrement intervenus sur les grands squats collectifs depuis 2015, proposant aux résidents lors d’ateliers audiovisuels de poser des diagnostics sur leurs lieux de vie et de témoigner sur les difficultés d’accéder au droit commun.

Maintenant que ces squats ont été démantelés, nous poursuivons ce travail sur l’habitat intercalaire qui est venu en quelque sorte remplacer les squats. Cette année 2023, comme une suite logique, nous avons proposé sur 3 autres lieux intercalaires, des ateliers, pour faire aussi un bilan de la vie dans ce type d’hébergement : la Villa Georgette, La Villa des Grèzes, Maison Boirargues.

5 nouveaux films sont venus s’ajouter au premier film Luttopia: les coulisses d’une médiation. Plus d’info ici.

8 juillet : Cinéma en plein air à la Mosson

Les Ziconofages proposent une séance de cinéma gratuite, dans le cadre du dispositif « Passeurs d’images » et en partenariat avec la Maison pour Tous Léo Lagrange (Mosson) , le samedi 8 juillet ! 

Gagarine est un film qui a fait partie de la Sélection Officielle Cannes 2020. Nous l’avons choisi car il résonne avec l’actualité des rénovations urbaines à la Mosson avec les destructions de barres et de tour… et la place des jeunes dans la cité…

Youri, 16 ans, a grandi à Gagarine, immense cité de briques rouges d’Ivry-sur-Seine, où il rêve de devenir cosmonaute. Quand il apprend qu’elle est menacée de démolition, Youri décide de rentrer en résistance. Avec la complicité de Diana, Houssam et des habitants, il se donne pour mission de sauver la cité, devenue son  » vaisseau spatial « 

Visite – projection – débat Tour d’assas

Les Ziconofages ont accompagné ces 7 dernières années le collectif d’habitantes de la Tour d’Assas et ont produit avec elles 3 films Le droit de vivre décemment, acte 1, acte 2, et saison 3 respectivement en 2015, 2017 et 2019 (en partenariat avec Habiter Enfin!).

Les évènements autour de la mémoire et de la destruction de la Tour d’Assas cette année sont l’occasion de revoir ces films et de rencontrer les habitantes qui se sont mobilisées pour des conditions de logement digne.

Les Ziconofages et le Collectif d’habitantes de la tour d’Assas vous invitent à une  projection débat les :

– 23 et 30 mai 9h30-11h30

– 19 et 26 juin 14h30-16h30

A cette occasion vous pourrez visiter le dernier étage de la tour, avec notamment l’exposition réalisée sur le  collectif, voir les films co-construits Le droit de vivre décemment

Le samedi 24 juin 17h-20h 

Sur le thème  «Dis, qu’est-ce que tu deviens ?  avec Henri Quatrefages, ancien insituteur de la Paillade, habiatnt de la Paillade et coauteur du livre « Un chœur gros comme ça » école des Ménestrels 

Le livre et les films ont été des travaux collectifs, des langages partagés à plusieurs mains, à plusieurs voix. Ils gardent les traces de ces moments forts. L’idée de cette fin d’après-midi est de se trouver et de se retrouver » pour partager des souvenirs de la Tour d’Assas, ou, simplement découvrir cette tour symbole de la Paillade.

et nous  rencontrer pour échanger sur les différents thèmes qu’abordent les films: discrimination,histoire, relogement, rénovations urbaines, logement social,…

La jauge étant limité à 45 personnes, merci de vous inscrire sur le site d’Helloasso : https://www.helloasso.com/associations/les-ziconofages   C’est gratuit, sauf si vous voulez nous faire un don!

AG le 10 mai à 19h

Vous avez participé de près ou de loin,
il y a 22 ans ou hier, à nos activités audiovisuelles, ou cela vous intéresse…

Nous vous invitons le mercredi 10 mai à 19h à notre AG.
Elle aura lieu au 67 avenue de Lodève à Montpellier (Tram Arceaux).

C’est l’occasion de soutenir l’association,
de retrouver toutes celles et tous ceux qui participent aux Ziconofages,
de valider les rapports d’activités
de se rencontrer et de parler sur nos projets autour d’un verre et d’une assiette,
de voir et d’échanger sur les films que nous projetterons au cours de la soirée.

les projections à l’Ag 2022

Si vous ne pouvez pas venir, n’hésitez pas à adhérer à notre association
(c’est en ligne ici https://www.helloasso.com/associations/lesziconofages et ça marche très bien)
C’est un premier acte d’engagement et de reconnaissance du sens de nos projets. En
adhérant, non seulement vous apportez votre soutien moral et financier à nos actions,
mais vous pouvez aussi participer à l’ensemble de nos activités et manifestations,
apporter vos compétences et aider à la mise en oeuvre et au développement de
nouveaux projets et de nouvelles thématiques.

Bien-sûr on préfère vous voir en vrai,
Merci d’apporter une spécialité à grignoter ou à boire  !
Le CA et l’équipe des Ziconofages