Archives de catégorie : Former et transmettre

Formation aux techniques d’auto-organisation

Dimanche 14 octobre, Rhany, notre médiateur, animera une demi-journée de formation aux techniques d’auto-organisation.

Le but : mobiliser des citoyens à partir de leurs besoins et revendications afin de créer des actions pouvant impacter positivement leur quotidien tout en créant de l’empowerment et du lien social chez ces derniers.

Nous vous attendons à la Tendresse à partir de 14h pour vous perfectionner à ces techniques théorisées par le sociologue Saul Alinsky.

Pour plus d’informations, téléphonez au 06 58 04 38 01.

Prix Libre !

Notre plaquette Formations

A travers nos actions, nous souhaitons :

‣ Permettre l’expression par le biais de l’image
‣ Utiliser la vidéo comme outil de médiation sociale
‣ Permettre la participation et le développement social local
‣ Amener une co-réflexion et une co-construction sur des actions ou politiques publiques.

Ainsi, à partir de notre expérience, nous proposons au choix 3 types de formations :

  • Formation à la démarche participative
  • Formation audiovisuelle
  • Formation à la vidéo participative

Vous trouverez plus d’informations sur notre plaquette ci-dessous que vous pouvez également télécharger au format PDF ici.

Nouvelle formation action OVP mars avril

Notre association propose dans le cadre de son action Outils vidéo participatifs une formation action  sur la thématique de  l’agro-écologie et des circuits courts fin mars-mi-avril.

Peuvent être intéressés des personnes désireuses de découvrir la réalisation audiovisuelle, mais aussi des jeunes qui se questionnent sur leur orientation, ou qui développent un projet d’économie sociale et solidaire en lien avec l’agriculture et les circuits courts. L’outil vidéo est un prétexte à la rencontre et à l’échange avec des porteurs de projets en agro-écologie, des consommateurs engagés dans des projets de soutien à une agriculture de proximité et des chargés de mission agenda 21 et leur élus au sein des communes qui développent des actions sur cette thématique.

Conditions pour participer :   

–  être à la recherche d’un emploi;

– Envoyer une lettre de motivation avant le 19 mars 2018. lesziconofages@free.fr

Coût : Participation libre.

Un exemple de film réalisé en 2017 : lesziconofages.org/sinstaller-paysan/

Thématique développée durant cette formation

Aujourd’hui, des jeunes cherchent à s’installer dans l’Hérault et à développer des projets agricoles et solidaires alternatifs à l’agriculture industrielle. Cette envie est aussi du côté du consommateur qui cherche des produits bio et en circuits courts. Petit à petit, les municipalités s’interrogent et commencent à prendre en compte ces nouvelles attentes en préemptant des terres dans l’idée de les proposer à des porteurs de projets en agro-écologie. Nous irons à la rencontre de ces personnes et collectivités qui veulent développer ou développent ces nouvelles pratiques, dans le quartier des Aubes à Montpellier, à Lavérune, à St Jean de Védas, à Grabels, à St Jean de Cuculles, à Assas ou encore dans le Lodévois et ou le Clermontais. 

Contenu de la formation action :

7h  Découverte de la thématique : l’intérêt de proposer des terres à des jeunes s’installant dans une démarche de circuits courts 

– Projection débat du film s’installer paysan sans terre et sans capital avec des co-réalisateurs paysan, pour  découvrir ou échanger sur cette thématique de la difficulté à trouver des terres et à développer un projet en agro-écologie;

– Echanges sur la thématique , les attentes, son projet professionnel 

7h Ecriture cinématographique + Formation au tournage

–   Proposition de tournage et élaboration d’un ou plusieurs synopsis ;

– Formation à la réalisation d’itw filmé. (cadrage, lumière, son, questionnaire, droit à l’image).

16 h Rencontres, tournages et analyse des tournages

– Plusieurs tournages et rencontres de paysans en cours d’installation, d’élus sensibles à cette question, de chercheurs qui travaillent cette thématique, et d’habitants qui souhaitent aider et promouvoir une qualité de vie (préservation d’espaces verts) et une alimentation saine et de proximité qui soit porteuse de sens.

– Analyse critique des tournages et dérushage

16h Découverte du montage vidéo et des différentes étapes de post-production. 

4h Organisation et Participation à l’avant première du (des) film(s) réalisé(s) et aux débats.

L’action est soutenue par le Conseil départemental de l’Hérault, la Cget, la Caf de l’Hérault, la Drac Occitanie.

Participation : retour sur le forum#1

«Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction »… Quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ?

Nous avons co-organisé le Forum Urbiscopie (http://site-coop.net/urbiscopie/wakka.php?wiki=FOrum2016) en 2016 et avons donné la parole aux habitants. Qu’ils soient impliqués dans une instance de démocratie participative, un projet participatif ou un collectif militant ; que vivent ceux qui participent ?

« Retour sur le forum du 14 avril 2016 » (15’30) :

A travers ce film, nous explorons la thématique qui est à la base de notre démarche audiovisuelle : la participation des habitants.

Il est découpé en trois parties :

1/ Une multitude de démarches à l’ère de la participation

2/ Pourquoi et comment on s’organise? pour quelle reconnaissance?  quels changements ? quelles transformations ?

3/ La fabrique d’une autre démocratie

Réalisation : Les Ziconofages

Contact : Christel Lescrainier / 06 03 12 29 48

lesziconofages@free.fr

 

PARTICIPER, OUI MAIS POUR QUOI FAIRE?

Le réseau URBISCOPIE organisait le 23/02/17 à La Tendresse, le FORUM #2 – « La participation des habitants dans la fabrique de la ville ».

Vous trouverez ici le COMPTE_RENDU_GENERAL_FORUM_URBISCOPIE_FINAL

Dans la continuité du forum organisé par Urbiscopie en 2016, ce « forum ouvert » vise à ouvrir un espace d’échanges et de réflexion pour les acteurs de la participation, qu’ils soient professionnels, habitants, fonctionnaires publics, élus ou militants.
La question de la participation traverse aujourd’hui l’ensemble des secteurs de l’action publique. Usagers, citoyens, habitants… « tous » sont invités à participer, dans le cadre d’instances plus ou moins formelles, dans le but de co-construire les réponses publiques aux besoins sociaux, mais aussi de nourrir la cohésion sociale. Cette ère de la participation concerne l’ensemble des acteurs : collectivités locales et services de l’état, associations nationales et associations locales, coopératives… Hors, malgré tout l’intérêt que peuvent avoir nombre de ces expériences, les formes de participation « sur invitation » rencontrent de nombreuses limites comme l’ont montré les travaux sociologiques sur le sujet. Elles se heurtent notamment à la reproduction des inégalités politiques et à l’absence d’influence sur les décisions. Dans le même temps une multiplicité de démarches émergent sur les territoires de manière spontanée, à l’initiative d’habitants et/ou d’organisations qui s’emparent d’un enjeu et expérimentent des formes d’actions collectives.. Ces expériences de participation constituent un élan démocratique certain, mais peinent souvent à obtenir une reconnaissance. À une échelle plus large, l’ère de la participation entre en écho avec un contexte de forte crise politique, marquée par une défiance grandissante vis-à-vis de la classe politique et des institutions, et par la montée du populisme. On oscille donc de manière presque schizophrénique entre le « tout participatif » et la « crise de démocratie », renforcée par l’accroissement des inégalités sociales. Si bien que la question suivante se pose : participer, oui mais pour quoi faire ?
Nous avons souhaité au cours de cette journée interroger les manières de faire et de penser la participation à partir des idées et des expériences concrètes des participants, pour l’envisager comme un vecteur d‘accès au politique pour les citoyens, de développement du pouvoir d’agir des personnes et de changement social, à l’échelle individuelle et collective.
« Un parcours de participation qui n’est pas producteur de droits nouveaux mérite-t-il vraiment son nom ? ». G. Allegretti (2011)

Festival Pocket film / Maison des adolescents

Comme l’an passé, les Ziconofages sont partenaires avec de nombreuses autres associations du  concours Pocket film (films fait avec des téléphone portable) organisé par la Maison des adolescents de l’Hérault.

But du jeu : faire son film, seul ou en groupe, à l’aide d’un téléphone portable, d’une durée de 1 à 3 minutes, attention c’est réservé aux11 – 21 ans. Film à rendre pour le 28 février 2017 au plus tard.

Pour vous accompagner, la MDA sera là aussi tous les samedis, en janvier et février 2017 lors des  permanences tenues par Johanna. Au programme: écriture, tournage ou montage

http://ados.mda34.org/rubrique/pocket-film

Dans cette action, les Ziconofages ont formé les formateurs accompagnants des jeunes.

 

Livret pédagogique

A propos de LA VIDÉO PARTICIPATIVE

Ce livret écrit à plusieurs mains en 2013-2014 est le le fruit de nos pratiques. Il doit se nourrir de nos nouvelles expériences et des vôtres et se lire un stylo à la main pour y poser vos annotations, réflexions, questions, illustrations…

Livret rectoLivret verso

Il est disponible à partir de 10€.

Livret Pédagogique : La Vidéo Participative Association Les Ziconofages : lesziconofages@free.fr  67, avenue de Lodève F-34070 Montpellier +33 (0)9 50 64 97 87
Responsable éditoriale : Christel Lescrainier pour Les Ziconofages ; Écriture : Christel Lescrainier, Mossi Soltan, Pascal Biston, Mélanie Crépin ; Corrections : Isabelle Biagiotti.
Conception graphique, mise en page et illustrations : Émilie Le Gulvout ; Police de caractère : Ubuntu.
Remerciements : Aux artisans du projet de mallette vidéo participative : Isabelle Biagiotti, Myriam Douls, David Dupont, Flavien Lafosse, Gilles Magnaudeix, Isabelle Poulain, Boris Roget, Thomas Tabus ;
Aux participants de la formation-action : Katel et Pierrot du Grand café de Camplong ainsi que tous les habitants de Camplong, les stagiaires : Mélanie Bouton, Thibault Cailloux, Mourad El Bane, Aziz Ellaghatt, Oscar Essomba, Marlène Journot, Nicolas Medjadj, Julien Pierre, Mouhoulisse Said, Pascale Ville

Forum Urbiscopie, la participation des habitants

 160414_com_visuel2_light
« Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction », quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ?

Lors du Forum Urbiscopie 2016, nous donnons la parole aux habitants. Qu’ils soient impliqués dans une instance de démocratie participative, un projet participatif ou un collectif militant, que vivent ceux qui participent ?

Intervenants, habitants impliqués dans :
– l’association de quartier Sud Babotte (Montpellier)
– le CLAC – Collectif Local d’Actions Citoyennes (vallon de Londres et plateau Violien – 34)
– le collectif Oxygène ( St Clément de Rivière – 34)
– les conseils citoyens de Montpellier
– le conseil municipal de Puechabon
– l’association PAVE – Protection Atmosphère Verdure (Montpellier Clémenceau)
– l’association Main verte (Montpellier Petit Bard)
– le collectif Ligne 5 (à confirmer)
– le projet artistique participatif de la compagnie NCNC à Celleneuve (à confirmer)
*****************************
INFOS PRATIQUES
Nous vous donnons rendez-vous dès 9h30 à la Friche de Mimi au 42 rue Adam de Craponne à Montpellier pour une journée d’échanges et de réflexion avec au programme :
  • 9h30 // Accueil & café (ou thé !)
  • 10h // Introduction de la journée par Aude Lavigne de la manufacture des paysages et Pauline Scherer, sociologue.
  • 10h30 à 13h // Témoignages d’habitants, partage d’expériences et débat collectif.
  • 13h à 14h30 // Repas sur place sur réservation (formule midi à 10€).
  • 14h30 à 16h30 // Présentation détaillée d’Urbiscopie et groupes de travail ouverts à toutes personnes intéressées par le réseau.
MERCI DE BIEN VOULOIR NOUS CONFIRMER VOTRE PRÉSENCE.

*Le réseau Urbiscopie rassemble des acteurs de tous horizons intéressés par les démarches sensibles impliquant citoyens, artistes, élus et professionnels dans des processus créatifs et participatifs, liés à la perception de leur cadre de vie et à sa transformation. On entend ici par cadre de vie, les dimensions spatiales, architecturales, esthétiques de notre environnement mais aussi, ses dimensions sociales, humaines et politiques.

Il a été créé en 2012 à l’initiative de la DRAC Languedoc-Roussillon et est composé à l’heure actuelle de l’APIEU (Montpellier), la manufacture des paysages (Octon), l’Atelline (Montpellier), Melando (St Martin de Londres), Negpos (Nîmes), les Ziconofages (Montpellier) et Pauline Scherer (sociologue indépendante).

Atelier cinéma jeune public, animation journée pocket film

A l’occasion de la journée Pocket film organisé par MDA34 à la salle Rabelais (Montpellier)

nous avons réalisé de courtes fictions, sur fond vert pour montrer la magie du cinéma ; thématique :

Qu’est ce qui peut gâcher un repas ?

Cet atelier était à destination de jeunes âgés de 11 à 21 ans. Plusieurs films courts ont été imaginés, une trame écrite et des dialogues improvisés en fonction des créativités et possibilités des participants.

Ces courts métrages montés dans la foulée ont été diffusés le jour même à la projection lors du festival Pocket Film avec succès !