Archives de catégorie : Actu

L’actu des Zicos

Inscriptions ouvertes pour le Week-end REVES du 14-15 mai 2022 !

Nouveau projet REVES familles : CIRQUE ET MUSIQUE EN PAYSAGE samedi 14 et dimanche 15 mai 2022 au hameau de Navacelles au Cirque de Navacelles. Au programme : du cirque, du théâtre, une balade sifflée et des ateliers pour tous. Des rencontres seront organisées avec les artistes aprés les spectacles. Ces actions sont gratuites et le transport peut se faire en minibus pour les familles ne disposant pas de moyens de transport. Contactez-nous RAPIDEMENT si vous êtes intéressé.e.s !

Réalisation de 3 films sur l’expérimentation du Logement d’Abord pour la Fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre produit chaque année en mars le rapport sur l’État du Mal Logement en France, l’occasion en 2022 de faire le bilan de la politique du Logement d’abord.

Plutôt que de faire témoigner des personnes lors de la journée du 22 mars, les Ziconofages ont co-réalisé avec la Fondation Abbé Pierre 3 reportages en Occitanie, à Montpellier (formation Uriopss Occitanie), Alès (association la Clède) et Toulouse (association le Touril) de décembre à mars.

Des films de 4 à 8 minutes bientôt en ligne!

Des formations auprès des étudiants

Les étudiants en formation de moniteur éducateur à Initatives ont été formés à mener une enquête inclusive auprès d’associations de solidarité montpelliéraines. 3 groupes ont bénéficié de la formation vidéo des Ziconofages et ont utilisé le format vidéo pour présenter la structure qu’ils et elles rencontraient.

2h ont été consacrées à la présentation des Ziconofages, de notre démarche participative avec les habitants et de films outils vidéos participatifs.
Une matinée a permis aux étudiants de voir les règles de bases de tournage d’une interview et de plans.
Puis les étudiants sont partis tourner en autonomie dans des associations et ont pré-sélectionné les moments de l’interview qu’ils voulaient montrer.
Ensuite, nous les avons accompagnés une demi-journée encore sur le montage et la réalisation de films courts.
Pour terminer le vendredi par une projection débat à Tropisme. le 25 mars.
Après-midi de montage à la Tendresse avec les étudiants en formation de moniteur éducateur
Formation vidéo recueil de paroles d’habitants pour des étudiants en Master d’Urbanisme 
De décembre à février, nous avons formé des étudiants de Master2 Urbanisme et Aménagement de l’UPVM3 à l’outil vidéo comme diagnostic d’un territoire. Nous les avons sensibilisés à l’intérêt de dialoguer avec les habitants, d’enregistrer des paroles brutes, de l’importance de recueillir et archiver cette expertise d’usage. 
Vendredi 25 février à  Villeneuve-les-Maguelone a eu lieu la restitution de leur travail d’étude avec le format outils vidéo auprès d’une partie du conseil municipal. Un vrai succès ! 
Journée de tournage accompagné par les Ziconofages, à la rencontre des habitants de Villeneuve les Maguelone

Il était une fois la Pompignane

D’octobre 2021 à janvier 2022, les Ziconofages ont animé des ateliers hebdomadaires autour de l’apprentissage du français et de la vidéo auprès d’un groupe de huit femmes dans le quartier prioritaire de la Pompignane. En partenariat avec Gammes-Alisé, les participantes ont abordé le thème de l’identité, de l’intégration et du rapport à son quartier. Elles dressent un portrait sensible de ce quartier, de son histoire, de ses atouts et de ses manques.

Le 5 février a eu lieu la première projection du film outil participatif né de cette action « Il était une fois La Pompignane » devant une trentaine de spectateurs : les familles et des membres du comité de quartier.

Ca bouge dans l’équipe


Odile Dufant réalisatrice et animatrice d’ateliers audiovisuels est venue compléter l’équipe depuis le début de l’année 2022.

Renata Rodrigues effectue un second stage chez nous avec l’objectif d’accompagner une action (Du muet au parlant avec des mineurs isolés) et de se familiariser au montage.

Ateliers Mineurs non accompagnés, illettrisme et métier 


Nous avons débuté mardi 7 décembre un cycle de 12 ateliers (jusqu’en mai 2022) en partenariat avec la PJJ, dans le cadre d’un appel à projet de la DRAC.

Nous accompagnons des mineurs étrangers hébergés en foyer dans des créations audiovisuelles sur les thèmes du FLE, du parcours de vie et la recherche d’emplois ou de formations.

Nous avons prévu de permettre aux participants de réaliser leurs propres enquêtes sur différents métiers et interviews de professionnels pour une mise en perspective avec leurs propres expériences et cultures. 

Fête des 20 ans des Ziconofages, dimanche 12 décembre 16-21h

20 ans de réalisations audiovisuelles , ça se fête !!!
Venez croquer et savourer les images avec nous !

le dimanche 12 décembre de 16 à 21h !
à la coopérative culturelle de la Tendresse,
impasse Flouch, Montpellier

Nous diffuserons les films réalisés,
échangerons avec les co-réalisateurs
et les spectateurs,

Et comment c’est un anniversaire ,
nous partagerons repas et boissons
et soufflerons les bougies avec vous !

Pour préparer au mieux ce moment festif,
merci de nous informer de votre présence
par mail à : lesziconofages@gmail.com

Pour cet évènement nous vous proposons l’organisation suivante :

• Un premier temps – à partir de 16h30 – de diffusion et d’échanges plutôt axé jeunes et familles, avec des projections et des discussions autour des projets Stages vidéos Jeunes et Rêves d’ici et de là.
• Un second temps – à partir de 18h – axé sur l’engagement social auprès des habitants des quartiers populaires ou en situation de précarité avec la présentation de portraits et de films réalisés cette année lors de différents projets Outils vidéos participatifs : vidéos tournées sur le platz Bonnier, au cours de l’atelier Habiter la Ville, de la permanence de la Halte Solidarité, des ateliers à Luttopia)
• Enfin, après un apéro soupe – 19h15 – la diffusion – 20h – du dernier film sur la médiation entre Luttopia et les institutions et collectivités territoriales, les Coulisses d’une médiation.

A bientôt!

Projet Rêves – Week-end familles 9<10 octobre 2021

Les Ziconofages organisent un nouveau week-end familles dans le cadre du projet « Rêves d’ici et de là ».

L’objectif de ce projet est d’inviter des familles vivant en quartier prioritaire ou en habitat précaire à participer à un week-end en zone rurale autour des thème nature, culture et vidéo. L’occasion d’échanger autour de la question des territoires, de découvrir une discipline artistique et un espace naturel et de s’investir dans un projet collectif tout en s’exprimant par le biais de la vidéo.

Au programme :

SAMEDI
10h Départ de Montpellier
11h Spectacle de danse « Fibre », Cie Dakipaya danza, Teyran – Un spectacle organisé par Mélando dans le cadre des Rencontres des cultures en Pic saint loup
12h30 Pique nique et départ pour le gîte du Mas Moulis, dans le hameau des Lavagnes
14h Atelier d’initiation à la vidéo et balade nature
19h Repas partagé, projections et nuit en gîte

DIMANCHE
10h Atelier avec des artistes invités
14h Atelier de réalisation vidéo et balade nature
17h Bilan et retour à Montpellier

Pour participer ou orienter une famille de votre connaissance, contactez-nous par mail : lesziconofages@gmail.com ou par téléphone au 07 67 81 53 11

Stages vidéo jeune d’été – inscriptions ouvertes !

12 < 16 juillet
2 < 6 août

 

Cet été, les Ziconofages proposent deux stages vidéo pour des jeunes de 11 à 15 ans.
 
12 < 16 juillet : « CORRESPONDANCES »

Ce stage organisé en partenariat avec l’Ipeicc, le Relais des enfants et Oaqadi proposera une correspondance entre plusieurs groupes de jeunes dans différents lieux de la ville et interrogera les moyens de communiquer à travers les époques.

Lieux : lieux multiples
Horaires : 10h < 13h
Coût : participation libre
Renseignements et inscriptions : Boris 07 67 81 53 11 / boris.ziconofages@gmail.com

2 < 6 AOÛT : « MATIÈRE ET MAGIE : s’inventer, se chercher, se métamorphoser »

A partir de l’exposition « Cosmogonies » du MO.CO Hôtel des Collections, ce stage questionnera le lien entre créativité et identité. En s’inspirant d’artistes africains, les participants seront amenés à créer leurs propres récits audiovisuels en jouant des matières réelles ou légendaires.

Lieu : MO.CO Hôtel des Collections 
Horaires : 10h-13h
Coût : participation libre
Renseignements et inscriptions : Eléa 06 22 99 49 19 / elea@lesziconofages.org

Si vous connaissez des jeunes susceptibles d’être intéressés, merci de leur transmettre l’information. Les fiches d’inscriptions seront transmises par mail.

D’avance nous vous remercions.

L’équipe des Ziconofage

Un documentaire sur la jeunesse réalisé avec des jeunes en situation de décrochage scolaire

En 2020, nous avons participé à une nouvelle session du dispositif Déclic, en partenariat avec l’association Acteurs. Né en 2019, ce dispositif régional adressé aux mineurs à partir de 16 ans en situation de décrochage scolaire propose une formation de trois mois, premier sas avant l’intégration d’une formation professionnelle ou un retour à la vie scolaire. Composé de plusieurs d’ateliers et d’un suivi individuel, basé sur une reprise de rythme progressive, il vise à favoriser le « raccrochage » en travaillant notamment sur la confiance en soi et en redéveloppant le goût des apprentissages.

Le dispositif a démarré en octobre 2020 et s’est achevé en janvier 2021. 20 ateliers ont été animés par deux intervenants des Ziconofages, en deux temps :

Premier temps : initiation et formation aux bases technique de l’audiovisuel, à l’écriture, au jeu d’acteur et à la réalisation de fiction.

Second temps : initiation au genre documentaire et réalisation d’un documentaire de 30 minutes intitulé En bande déscolarisée.


Synopsis du documentaire :

En bande déscolarisée dévoile le quotidien de sept jeunes très différents en recherche d’avenir. En situation de décrochage scolaire avant l’intégration de Déclic, Jenifer, Maëlys, Adam, Pablo, Mathéo, Louane et Sébastien nous livrent des morceaux d’eux et nous racontent leur réalité, s’exprimant tour à tour sur leurs difficultés, leur passé, leurs rêves, leur rapport à l’amitié ou à la famille. Co-construit avec les jeunes, ce film est le fruit de 7 journées d’ateliers.

Note d’intention :

A quelles difficultés fait-on face à l’aube de l’entrée dans l’âge adulte ? Quel rapport aux autres et au monde développe-t-on lorsque l’on est confronté à des contextes familiaux difficiles, des placements en foyer, des problématiques scolaires ou identitaires ? Qu’est-ce qui nous lie, nous différencie ?

Avec En bande déscolarisée, un groupe de jeunes a souhaité évoquer ces questions en se livrant, face à une caméra, sur leur rapport à l’école, aux amis ou encore à la famille, sur leur quotidien de décrocheur, sur leurs désirs et leurs problématiques. A travers ces bribes de portraits sincères captées au cours d’ateliers, les jeunes ont souhaité livrer un récit réaliste, sans filtre, de leur[s] vision[s] du monde.

Ici, les jeunes – tous très différents – ont été rassemblés par un point commun, celui d’être en décrochage scolaire depuis quelques mois ou quelques années. Cette situation, tous l’ont exprimée comme difficile voire douloureuse. La question du rythme, des jours et des nuits qui s’inversent, du rapport à l’isolement, est revenue à de nombreuses reprises au cours de la construction du film. Les jeunes ont donc souhaité partir de ces observations sur la façon dont le décrochage a transformé leur quotidien pour tisser ensuite des portraits autour de thématiques plus larges, et y imbriquer l’idée d’espoir : l’espoir d’identifier ou renouer avec ses désirs, de les éclaircir pour ensuite leur donner vie, de sortir du chaos, de la galère, du deal, du vide : « On est là ». Cette phrase revient comme un leitmotiv à plusieurs reprises dans leurs mots. Et c’est bien ce message là que porte le film avant tout : être là, et continuer.

En bande déscolarisée a été construit sur une alternance entre des interviews, des séquences d’échange en groupe, des textes écrits ou dits et des séquences « clippées », réalisées à partir de déambulations, de danse, de plans réalisés par les jeunes et d’images issues de leurs téléphones portables. Il était essentiel pour les jeunes que le film porte une forme d’authenticité et qu’ils puissent pleinement s’y reconnaître, à la fois dans les propos mais aussi dans l’ajout d’images et de musiques choisies.

Ce film est donc un véritable projet collectif portant une vision du monde à la fois intime et plurielle.

Pour visionner le film, contactez Eléa Marini au 06 22 99 49 19.