Archives pour l'étiquette aide alimentaire

BREST : forum de l’aide alimentaire 22-23 septembre

L’équipe du film « Un diner presque pas fait » est invitée à présenter son travail et à partager son expérience lors d’un forum de l’aide alimentaire organisé à Brest.

Pour celles et ceux, finisteriens-nes, qui souhaitent rencontrer une partie de l’équipe des Ziconofages, venez nous voir, c’est avec plaisir que nous échangerons autour d’une bolée ou d’un café.

Vendredi 22 septembre
Place des machines Ateliers des capucins (Brest Finistère)

14h30-16h30 ~ Table ronde

BIEN MANGER LORSQU’ON A RECOURS A L’AIDE ALIMENTAIRE : EST-CE POSSIBLE ?
Penser l’aide alimentaire par le biais de l’équilibre, quels enjeux, quelles       implications de la part des actrices et acteurs? 

Le programme complet des 2 jours est téléchargeable ici.

 

Rencontres découverte d’outils sur la précarité alimentaire et l’installation de paysans dans l’Hérault les 18 et 19 janvier

Notre association développe des outils vidéo sur la précarité alimentaire et l’accès à la terre et à des circuits courts pour des jeunes qui souhaitent s’installer comme paysan.

Nous proposons aux personnes concernées par ces thématiques une demi-journée (ou plus) de rencontre autour de ces films: lesquels choisir, comment les utiliser, pour qui ? Pourquoi ? Venez les découvrir et  préparer avec nous une future projection-débat permettant :

  • de développer du pouvoir d’agir en associant publics concernés, professionnels et décideurs ;

  • une transformation sociale en accompagnant des outils de plaidoyer ;

    • le développement local :en faisant résonner des initiatives déjà en place et en s’attachant à une réalité de territoire (forces et contraintes) ;

    • le partage et la valorisation d’expériences ;

    • de favoriser la transversalité des savoirs.

Inscrivez vous dans le framadate suivant avant le 12 janvier.  Dates possibles Mercredi 18, jeudi 19 janvier.  Si vous venez à plusieurs de votre structure, inscrivez les personnes séparemment, afin de pouvoir prévoir le nombre de personnes, merci aussi de précisez votre structure. Lieu : Montpellier, la Tendresse, 2049 route de Toulouse, (facile de se garer) ou transport en commun (Ligne de tram 2 arrêt Sabines).

Lien framadate : https://framadate.org/pWvJ72HzUX34TuLz

N’hésitez pas à faire suivre cet évènement et ce courriel aux personnes de votre réseau susceptibles d’être intéressés;

 

Voici quelques infos sur ces films outils :

Nous réalisons ces films dans le cadre de formations-actions qui touchent une soixantaine de personnes par an, les projections débats entre 800 et 1200 spectateurs.

Les films outils sont réalisés avec les publics directement concernés par le sujet traité apportent un diagnostic de territoire. L’expertise d’usage des habitants est aujourd’hui reconnue dans les textes qui régissent les politiques publiques. Ces films sont ensuite complétés, éclairés, confrontés aux regards des acteurs de terrain, chercheurs, acteurs institutionnels et décideurs. Ces diagnostics partagés permettent d’engager des discussions rationnelles et non plus construites autour de représentations; ils sont lors de projections des outils de débats, de réflexion et de construction de proposition (documents écrits des débats complétant les diagnostics des films et proposant des pistes de réflexion). Ces projections-débats sont toujours accompagnées par les co-réalisateurs. Elles peuvent être publiques (cinéma d’art et d’essai, festivals, Maisons pour tous, … ou privées (formation des étudiants et de bénévoles d’association, sensibilisation des élus, lors de tables rondes d’échanges avec les travailleurs sociaux,…).

Retrouvez les synopsis et note d’intention des films ici : http://lesziconofages.org/2016/07/sinstaller-paysan/ et là : http://lesziconofages.org/2016/01/atelier-video-a-frontignan/ et encore là : http://lesziconofages.org/2014/10/fabrication-dun-film-collectif-sur-laide-alimentaire/

Ces actions sont réalisées dans le cadre « d’Outils vidéo participatifs », un projet des Ziconofages financé par la CGET (DDCS), le Département de l’Hérault, la DRAC Occitanie, la CAF de l’Hérault.

Alimentation et Solidarité

3 FILMS AU CINEMISTRAL DE FRONTIGNAN
SAMEDI 26 NOVEMBRE

18h-20h
entrée gratuite

En janvier 2016, l’association Les Ziconofages et l’équipe du film « Un diner presque pas fait » étaient invités par les usagers de l’espace solidaire M.Yunus à Frontignan pour proposer un autre regard sur l’aide alimentaire.
9 mois plus tard 2 films collectifs sont réalisés:  « Train de vie », une fiction de 10′ & « Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale », une interview de 13′.
Les 3 films seront projetés samedi 26 novembre au Cinémistral de Frontignan à l’occasion des 10 ans de l’espace solidaire M.Yunus.
Venez rencontrer et discuter avec les co-réalisateurs\trices, les élu-e-s et les professionnel-le-s.

Films réalisés en partenariat avec l’espace solidaire M.Yunus dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Département de l’Hérault, le CGET, la DRAC, la CAF de l’Hérault.

TRAIN DE VIE, projection le 14 octobre

PROJECTION-DÉBAT VENDREDI 14 OCTOBRE
9h-11h
AU CENTRE VINCENT GINER (maison des seniors)
30 rue Anatole Centre à Frontignan
En janvier 2016, l’association Les Ziconofages et l’équipe du film « Un diner presque pas fait » étaient invités par les usagers de l’espace solidaire M.Yunus à Frontignan pour proposer un autre regard sur l’aide alimentaire.9 mois plus tard 2 films collectifs sont réalisés:  Train de vie, une fiction de 10′ & Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale, une interview de 13′.
Nous vous invitons à la première projection-débat pour échanger avec toute l’équipe  sur le travail d’écriture et de réalisation de ces outils audiovisuels ainsi que sur ce nouvel éclairage porté sur les
situations évoquées.

Films réalisés en partenariat avec l’espace solidaire M.Yunus dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Conseil Départemental de l’Hérault, le CGET, la DRAC, la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier.

Le 7 octobre A table!

Aux Palabrasives

Vendredi 7 octobre
(à Villeneuve-lès-Maguelone)

Projections-discussions & banquet modeste, autour de

l’aide alimentaire, la récupération,

la production agricole de proximité.

Films du réel et témoignages à l’appui, nous goûterons des préparations concoctées avec les produits venant de ces 3 sources d’approvisionnement, pour aiguiser une réflexion politique sur l’alimentation.

Avec les Ziconofages, la coordination Luttopia, Champs libres

RDV à 20h sous le chapiteau des Palabrasives (Villeneuve-lès-Maguelone)

 Entrée libre, banquet modeste à prix libre

Projections-débats-dégustations:

Le programme complet du festival

palabrasives

Aide alimentaire, constats, réflexions & propositions

Puisque nos actions travaillent à l’utopie de transformations sociales possibles, nous éditons un document qui compile les échanges et les pistes de réflexions soulevés lors des projections-débat.

Il est téléchargeable et en libre accès:Aide alimentaire_pistes et reflexions_Octobre 2017et ci-dessous un aperçu de ce modeste et nécessaire travail.

Les films d’atelier prennent toute leur pertinence dans ces projections-débats incarnés par la présence des co-réalisateurs\trices, de celles et ceux qui sont directement concernés par le sujet développé. Ils peuvent ainsi répondre aux questions des publics, préciser les choses. Il s’agit aussi pour nous de créer du lien, provoquer des rencontres, construire et échanger des savoirs. Nous diffusons dedans comme dehors, en public comme en privé.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Caddie de l’épicerie sociale de la Croix Rouge à l’espace M.Yunus à Frontignan

L’édition -mise à jour régulièrement- des constats complémentaires et des pistes de transformations sociales est le fruit partagé de nos ateliers\projections\rencontres.

« Ce n’est pas parce qu’on est ignoré qu’on est ignorant »
Nadège Pascal, co-réalisatrice

Table des matières

Informations générales sur l’aide alimentaire ……………………………………….2

Sur la vidéo participative………………………………………………………………………2

L’aide alimentaire …………………………………………………………………………………3

  • Réalités des bénéficiaires ………………………………………………………………..3

  • Réalités des associations d’aide alimentaire..……………………………………4

  • Regards de chercheur-e-s ………………………………………………………………..4

  • Le rôle des institutions …………………………………………………………………….5

L’accueil ……………………………………………………………………………………………….5

  • Du point de vue des professionnels et des bénévoles ……………………..5

  • Du point de vue des bénéficiaires ……………………………………………………5

  • Les demandes de justificatifs.…………………………………………………………..6

Distribution et contenu des colis ………………………………………………………….6

Lien social …………………………………………………………………………………………….7

Pistes à suivre ………………………………………………………………………………………7

INFORMATIONS GÉNÉRALES

– Le film ouvre sur plusieurs problématiques concernant les associations d’aide alimentaire: accueil, contenu des colis, discriminations des personnes.

– Plus largement le film questionne l’alimentation et son importance dans son rapport au monde : retourner les invitations, isolement, estime de soi…

– Avant la projection, nous précisons que nous avons fait une démarche dès le départ pour associer des associations d’aide alimentaire mais qu’elles ont refusé ou n’ont pas répondu. Pour les réalisateurs cette attitude à été regrettable.

– Un deuxième objet vidéo a été réalisé sous forme d’entretien « L’epso, une épicerie sociale et solidaire » pour montrer une autre forme et une autre façon d’aborder l’aide alimentaire et donner la parole aux acteurs de l’aide alimentaire. En janvier 2016 l’équipe du film était invitée par les usagers de l’espace solidaire M.Yunus à Frontignan pour proposer un autre regard sur l’aide alimentaire. 9 mois plus tard 2 films collectifs sont réalisés:  « Train de vie », une fiction de 10′ & « Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale », une interview de 13′.

– En 2014 sur l’Hérault il existait 23 épiceries solidaires mais ça reste un modèle minoritaire de l’aide alimentaire, « Il y a quinze jours, je ne savais pas qu’il y avait des épiceries solidaires. » témoigne une personne bénéficiant de l’aide alimentaire.

– Octobre 2017 : 26 projections 1000 spectateurs. Lieux : Conseil départemental de l’Hérault, (pôle insertion, pole innovation sociale, agences départementales de la solidarité, Lieu ressources,) Centres et foyers sociaux, CCAS, associations d’éducations populaires, foyer jeunes travailleurs/ses, Foyer 3em age, association d’aide alimentaire, épicerie sociale et solidaire, festival, Cirad, CCAS de Brest. Public : bénéficiaires, professionnel-le-s du social et cadres de l’insertion sociale, chercheurs, animateurs/trices éducation populaire, bénévoles d’associations, étudiant-e-s IRTS, chercheur-e-s, anonymes…

– Des associations d’aide alimentaires Brestoises parlent de « dépannage alimentaire » plutôt que de « distribution alimentaire ».

– L’urgence alimentaire c’est quand il y a des carences en apport quantitatif et qualitatif.

– Constat général d’une augmentation des besoins, selon les témoignages certains parlent d’une multiplication par 2 des besoins en 10 ans, 80 personnes accueillies en 3 heures aujourd’hui alors qu’il y a 10 ans il y en avait 25 en 3 heures. Augmentation du nombre de retraités et de jeunes âgés de 18 à 25 ans, beaucoup de travailleurs pauvres.

– Il faut différencier l’urgence alimentaire de l’insécurité alimentaire : des personnes au RSA se retrouvent en difficulté dès la moitié du mois « dans 5 jours je n’aurai plus que des pâtes à donner à ma famille ».

– En France aujourd’hui il y a 9 millions de pauvres, 3 à 4 millions ont recours à l’aide alimentaire.

 

SUR LA VIDÉO PARTICIPATIVE….lire la suite

Jeudi 12 mai 2016 : « Un diner presque pas fait » au CIRAD

Aide alimentaire dans l’Hérault et représentation des bénéficiaires.

Cirad, Bâtiment 15, salle 2, 10h00 à 12h00

Dans le cadre des séminaires mensuels sur la sécurité alimentaire, le Cirad invite Les Ziconofages pour une projection-débat du film « Un diner presque pas fait ».

Projection et débat en présence des co-réalisateurs\trices, de l’association Les Ziconofages, de Dominique Paturel (INRA, UMR Innovation), et d’Emmanuelle Cheyns (Cirad, Umr Moisa).

Ce film collectif est une fiction qui aborde l’aide alimentaire (contenu des colis, lien social) et notamment l’accueil des bénéficiaires par les bénévoles associatifs. Les diffusions sont toujours accompagnées par celles et ceux qui l’ont réalisé afin de pouvoir compléter et enrichir les échanges avec les spectateurs. C’est aussi l’occasion de collecter auprès des professionnels, bénévoles et bénéficiaires les réflexions et les pistes d’évolutions possibles sur les sujets évoqués dans le film. La démarche de vidéo participative offre la possibilité de décloisonner les mondes et de permettre à des populations stigmatisées d’avoir la parole dans les prises de décisions qui affectent leurs vies.

CONSTATS, RÉFLEXIONS & PROPOSITIONS

Film et projection soutenus dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Conseil Départemental de l’Hérault, la DDCS (ACSE), la DRAC, la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier.

Politique sociale et précarité alimentaire

6 mois d’ateliers vidéo à Frontignan

Dans la continuité de notre travail sur l’aide alimentaire nous souhaitions compléter les deux précédents films « Un diner presque pas fait » et « L’Epso, une épicerie sociale et solidaire« .

Suite à une projection-débat, les volontaires de l’espace solidaire  M.Yunus à Frontignan nous invitaient à venir faire un film sur les ateliers collectifs et le regroupement de différentes associations d’aide alimentaire au sein d’un même lieu. Des ateliers ont débuté fin janvier pour imaginer un objet audiovisuel que nous réalisons collectivement.

Deux films sont réalisés une fiction et une interview.

« Train de vie« , fiction (10’20)
Quelques années de la vie d’une femme qui après un accident de la vie est tour à tour bénéficiaire puis bénévole dans un espace de solidarité.

« Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale« , interview (14’16)
Des élus répondent à chaud et sans filet au témoignage sensible de personnes vivant une précarité, usagers de l’aide alimentaire ou de lieux de solidarité.

Films réalisés en partenariat avec l’espace solidaire M.Yunus dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Département de l’Hérault, le CGET, la DRAC, la CAF de l’Hérault.

Écriture du film janvier à mars 2016

Atelier frontignan1

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Tournage 4 et 5 avril 2016

 

 

 

ORGANISER UNE PROJECTION-DÉBAT SUR L’AIDE ALIMENTAIRE

VOUS SOUHAITEZ ORGANISER UNE PROJECTION-DÉBAT DANS VOTRE STRUCTURE, SUR L’ESPACE PUBLIC,  AUPRÈS D’UN GROUPE DE RÉFLEXION… CONTACTEZ-NOUS (lesziconofages@free.fr)

UN FILM COLLECTIF SUR L’AIDE ALIMENTAIRE
« Un dîner presque pas fait »

Des membres du Comité consultatif des allocataires du RSA de Montpellier ont travaillé à la conception d’un film avec l’aide de l’association les Ziconofages sur le thème de l’alimentation et notamment sur le rapport des personnes aux associations d’aide alimentaire.
Le film intitulé « Un dîner presque pas fait » d’une durée de 9 minutes est une fiction qui invite à la réflexion quant à l’accueil des allocataires par les bénévoles des associations d’aide alimentaire et à la question du maintien des liens sociaux quand on se nourrit exclusivement de colis alimentaires.
Ce film accompagné par celles et ceux qui l’ont réalisés, doit servir à sensibiliser les bénévoles associatifs et échanger sur les représentations.

Synopsis :
Un célibataire qui dispose de peu de revenus doit recevoir des amis et n’a pas d’autres choix que d’aller chercher un colis alimentaire. Il a en mémoire les confessions qu’il doit faire sur sa vie intime, la file d’attente et toujours les mêmes denrées de base. Heureusement il y a les copains…Affiche un diner 2

Note d’intention :
Un film pour :
– Interpeller les associations caritatives sur les ajustements nécessaires dans l’accueil et le contenu des colis. La précarité à changer mais les associations caritatives ne se sont pas adaptées.
– Lutter contre les préjugés et les représentations ; que les spectateurs puissent se mettre dans la peau du personnage et s’imprègnent d’autres réalités.
– Alerter les pouvoirs publics sur la situation des gens qui ne mangent pas correctement. Comment améliorer les conditions de vie ?
– Parler de l’alimentation, un sujet essentiel qui touche tout le monde. Une question de santé (malbouffe) et de lien social.
– Réveiller les consciences.

Un projet pour :
– Avoir une activité sociale, rencontrer des gens et améliorer l’estime de soi.
– Développer des compétences.
– Participer à une aventure utile.

Contacts :
Christel Lescrainier, les Ziconofages 06 03 12 29 48 et Ahmed El Ouadrhiri 06 12 71 14 61

Bande annonce Un diner presque pas fait

AIDE ALIMENTAIRE…la suite

Note d’intention :
Les co-réalisateurs/trices du film « Un dîner presque pas fait » ont souhaité allés à la rencontre d’autres formes d’aides alimentaires. Des initiatives innovantes ou même spontanées sont montrées à travers ces 2 films supplémentaires. Il s’agissait de creuser un peu plus des approches différentes.

L’Epso, une épicerie sociale pas comme les autres (11’28)
Synopsis :
Entretien et échanges entre une personne bénéficiant des services de cette épicerie et deux responsables de la structure. Présentation de la démarche, des problématiques d’approvisionnements, nécessite de travailler en partenariat, préjugés sur les associations caritatives.
Les glaneurs (11’28)
Synopsis :
Le collectif SOS SDF propose boissons chaudes et viennoiseries devant le tribunal de Montpellier alors que 3 personnes sont jugées pour vol de nourriture dans les poubelles d’un super marché de Frontignan.

Contacts :
Christel Lescrainier, les Ziconofages 06 03 12 29 48 et Nadège Pascal 06 63 89 11 40

UN FILM COLLECTIF MANGER A PETIT BUDGET
« Petits repas entre amis »

Suite à la projection du film « Un dîner presque pas fait » le 24/02 aux Lieux Ressources de la Pergola qui clôturait des « ateliers cuisiner malin », les participants, tous très volontaires, ont décidé de se retrouver pour continuer à réfléchir, à échanger et à partager sur la thématique de cuisiner à petits budgets.

Synopsis
Des participants d’un atelier de cuisine se retrouvent à mettre en pratique ce qu’ils ont appris pour manger malin, avec des produits de qualité, pour faire un repas pas très cher.
Ils discutent tout en cuisinant sur les bons plans où se fournir (à proximité ou en hyper ?), sur les recettes, les pubs, …
Où l’on retrouve le plaisir de cuisiner, de cuisiner à plusieurs et de partager un repas.

Note d’intention : Un film pour :
– Lutter contre les stigmatisations qui touchent les gens dit en assistanat : que les spectateurs puissent se mettre dans la peau des personnages
– Alerter les pouvoirs publics sur la question alimentaire des familles les plus précaires : manger est un gros budget. Il faut arriver à manger…
– Parler des bons plans des moyens de manger bien à petits budgets. L’alimentation est un sujet essentiel qui touche tout le monde. Une question de santé (malbouffe) et de lien social.

Un projet pour :
– Avoir une activité sociale, rencontrer des gens et améliorer l’estime de soi.
– Développer des compétences.
– Participer à une aventure utile.

Contact :
Pascal Biston, les Ziconofages 06 71 71 65 18

Ces films ont été réalisés dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Conseil Départemental de l’Hérault, le CGET, la DRAC, la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier. Ils peuvent donner lieu à des projections débat, des ateliers de travail…

« Un dîner presque pas fait » – un film sur l’aide alimentaire

« Un dîner presque pas fait »

Des membres du Comité consultatif des allocataires du RSA de Montpellier ont travaillé à la conception d’un film avec l’aide de l’association les Ziconofages sur le thème de l’alimentation et notamment sur le rapport des personnes aux associations d’aide alimentaire.

Le film intitulé « Un dîner presque pas fait » d’une durée de 9 minutes est une fiction qui invite à la réflexion quant à l’accueil des allocataires par les bénévoles des associations d’aide alimentaire et à la question du maintien des liens sociaux quand on se nourrit exclusivement de colis alimentaires.

Ce film accompagné par celles et ceux qui l’ont réalisés, doit servir à sensibiliser les bénévoles associatifs et échanger sur les représentations.

Synopsis

Un célibataire qui dispose de peu de revenus doit recevoir des amis et n’a pas d’autres choix que d’aller chercher un colis alimentaire. Il a en mémoire les confessions qu’il doit faire sur sa vie intime, la file d’attente et toujours les mêmes denrées de base. Heureusement il y a les copains…

Note d’intention

Un film pour :
– Interpeller les associations caritatives sur les ajustements nécessaires dans l’accueil et le contenu des colis. La précarité à changer mais les associations caritatives ne se sont pas adaptées.
– Lutter contre les préjugés et les représentations; que les spectateurs puissent se mettre dans la peau du personnage et s’imprègnent d’autres réalités.
– Alerter les pouvoirs publics sur la situation des gens qui ne mangent pas correctement. Comment améliorer les conditions de vie ?
– Parler de l’alimentation, un sujet essentiel qui touche tout le monde. Une question de santé (malbouffe) et de lien social.
– Réveiller les consciences.

Un projet pour :
– Avoir une activité sociale, rencontrer des gens et améliorer l’estime de soi.
– Développer des compétences.
– Participer à une aventure utile.

Contact  diffusion :
Christel Lescrainier, les Ziconofages 06 03 12 29 48 et Ahmed El Ouadrhiri 06 12 71 14 61

Bande annonce « Un diner presque pas fait »

CONSTATS, RÉFLEXIONS & PROPOSITIONS
« 
Ce n’est pas parce qu’on est ignoré qu’on est ignorant »
Ce document de travail est une synthèse des échanges lors des projections-débats, parce que les films réalisés sont des outils qui doivent servir à (se) questionner, à (nous) faire évoluer et à trouver collectivement des réponses à des situations difficiles alors n’hésitez pas à le télécharger pour en user et en abuser!

Ce film a été réalisé dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Conseil Général de l’Hérault, la DDCS (ACSE), la DRAC, la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier.