Tous les articles par Pascal

Projections rencontres « s’installer paysan» les 6 et 12 septembre / Mois de la transition agroécologique

Lors du mois de la transition agroécologique, venez voir et échanger sur 2 projections-rencontres de notre film « s’installer paysan sans terre et sans capital » en septembre :
– le mercredi  6 septembre (19h)  à Assas au domaine de Cassagnole  lors d’une visite (19h) et projection à la ferme (21h) chez Dominique Sabatier, Vigneron.
– le mardi 12 septembre 20h au cinéma Utopia, à Montpellier.

Mois Transition Agroecologique
Lors de ces deux projections, des paysans, des chercheurs, des associations de développement culturel locales, co-réalisateurs de ce film seront présents.

Ces deux rencontres sont programmées  dans le cadre du mois de la transition agroécologique, avec près de 50 manifestations ouvertes à tous, pour produire autrement et mieux manger.  Les associations Alternatiba, BÉDÉ, Marchés paysans pour Inpact Occitanie, Nature & Progrès 34, les Semeurs de jardins LR et Terre & Humanisme ont organisé ce mois de l’agroécologie.

Les partenaires du film sont le collectif de la ferme urbaine de la Condamine, l’association Marchés paysans de l’Hérault, la Boutique de producteurs de Clermont l’Hérault, le Conseil départemental de l’Hérault, la CGET, la DRAC Occitanie,  la Caf de l’Hérault

 

S’installer paysan, sans terre et sans capital

Film documentaire, 1h04, 2016, production les Ziconofages

En extrait, le début du film :
https://youtu.be/hz3TIUnEfDA

Devant et derrière la caméra, une nouvelle génération d’agriculteurs\trices témoigne, rencontre chercheurs et élus et réfléchit à une nouvelle (et nécessaire) agriculture.

Synopsis :

De la difficulté de s’installer en tant que jeunes paysans sans capital de départ et sans être héritier de la terre. Nadia, Byron, Pipone qui expérimentent sur un jardin proche de Montpellier et sont à la recherche de terre, vont à la rencontre d’autres paysans, déjà installés pour échanger sur la réalité d’aujourd’hui.

Dans une seconde partie, des exemples de projets collectifs montrent que des solutions existent et qu’elles doivent être valorisées et étendues.

Note d’intention : Pourquoi le film ?

– On est tous lié de prêt ou de loin à l’agriculture. On veut montrer que cette nouvelle agriculture, locale, non industrielle, respectueuse de l’environnement et des consommateur est viable et légitime.

– Beaucoup de jeunes sont en cours d’installation tout en étant au RSA, en galère, à la recherche de terre et souhaitent avoir un appui.

– Le film vise à déconstruire les préjugés sur ces nouveaux paysans : « ils n’ont pas d’expérience », « ce n’est pas rentable », « ils ne nourriront pas la planète »…

– Il est urgent de répondre à la question quels choix agricoles pour se nourrir sainement et localement ?

– Diffuser des idées, sensibiliser : sur la question du retour à la terre « une petite solution à un grand problème », sur une autre manière de vivre, gagner peu mais être heureux, refuser et dénoncer la situation des maraîchers aujourd’hui qui travaillent 70h/ semaine pour gagner 300€ ou 400€ par mois.

– La diffusion du film pourrait ouvrir vers des gens qui ont de la terre et créer un autre réseau que celui de la Safer.

– Pourquoi beaucoup de jeunes veulent retourner à la terre, à la ruralité. Comment s’y prennent-ils ?

– Porter un regard extérieur sur le groupe en maraîchage.

– Montrer que le terrain est à la fois un terrain agricole et un terrain de loisir « c’est chouette d’avoir notre petit bout de campagne », montrer que c’est une aventure collective.

– Le film est pour nous l’occasion de mener une réflexion, trouver une ligne directrice à notre projet.

– sensibiliser les propriétaires

Partenaires : le collectif de la ferme urbaine de la Condamine, l’association Marchés paysans de l’Hérault, la Boutique de producteurs de Clermont l’Hérault, le Conseil départemental de l’Hérault, la CGET, la DRAC Occitanie,  la Caf de l’Hérault

 

 

 

25 juillet Projection de « S’installer paysan » à la ferme de la Condamine (Mtp)

Étape d’Altertour à la Ferme collective et urbaine de la Condamine

1372b Rue des Marels ( à côté de Gramont) , Montpellier

 3 jours d’événements dont la projection du film s’installer paysan, co-réalisé par les Ziconofages et le collectif de paysans qui œuvre aujourd’hui à la Ferme urbaine de la Condamine.

Trois jours pour rencontrer cette étonnante caravane cycliste, reliant les alternatives, l’Altertourquesako ?  le collectif de la Ferme de la Condamine, le squat Luttopia.

Mardi 25 juillet

  • 16h Possibilité de rejoindre l’Altertour à son arrivée à la ferme urbaine collective de la Condamine
  • 18h Présentation des chantiers participatifs du lendemain matin et inscriptions
  • 19h Dîner avec le collectif de la ferme
  • 21h : Projection du film et débat « S’installer paysan sans terre et sans capital » par les Ziconofages.  ( Synopsis ici )

C’est possible de rester dormir sur place ( apporter tente, duvet …)

Mercredi 26 juillet

  • 9h – 12h : chantiers participatifs à la ferme de la Condamine(tous les courageux sont les bienvenus!)
  • atelier vélos : révision, réparation des vélos de l’AlterTour, de nos hôtes et invités
  • atelier jardin : plantation et désherbage
  • ateliers poulailler : fabrication et agrandissement de la demeure…
  • atelier bourrin : nettoyage du site par l’enlèvement de parpaings et construction d’un muret en pierre
  • 12h – 14h : repas / intervention et discussion autour de l’économie sociale et solidaire (avec la déléguée générale de la chambre de l’ESS DE L’Hérault).
  • 15h – 17h : retour sur les chantiers qui le nécessitent
  • Atelier cuisine pour préparer la soirée. Atelier répétition conférence gesticulée et jeux participatifs
  • 17h – 18h : briefing AlterTour / présentation d’Alternatiba
  • Puis,  apéro et accueil, conférence gesticulée sur le vélo
  • 20h : jusqu’au bout de la nuit : repas et soirée concert

Pour l’organisation, inscrivez vous au repas si vous voulez profiter de la cuisine de nos cuisiniers toqués isadeloenzien@gmail.com

Jeudi 27 juillet

  • Départ pour la vélorution (RDV à 10h00 place de la Comédie) : Vélorution dans Montpellier organisée par Alternatiba, visites d’Alternatives montpelliéraines.
  • 12h00 – Rencontre avec Luttopia, pic-nic puis chantier participatif

*Détails sur le plan d’accès, se rendre sur la page Facebook de la Ferme de la Condamine *    qui se situe a proximité de Gramont 1372 rue des Marels à Montpellier 

27/04 Forum La solidarité alimentaire de proximité : un vecteur d’émancipation? par le SPF et le Leris,avec le film s’installer paysan

Le Secours populaire français et le LERIS (Laboratoire d’Etude et Recherche sur l’Intervention Sociale), dans le cadre de la recherche-action « La solidarité alimentaire de proximité : un vecteur d’émancipation? propose un forum auquel nous sommes associés avec la projection du film s’installer paysan (la version courte).

Les comités du SPF engagés dans la recherche-action mènent des actions expérimentales autour du maraîchage, de la cuisine, des marchés de producteurs dans le cadre des épiceries sociales, du glanage, de la transformation… Ils essayent de développer des liens avec des paysans et d’avoir une action d’éduc pop sur les questions alimentaires.

Toutes personnes intéressées par les questions d’accès à l’alimentation durable, de solidarité et de consommation en circuits courts sont invitées à participé au forum !

Jeudi 27 avril 2017 – de 14h00 à 21h00, salle de la Lauze, 35 Rue Saint-Exupéry, 34430 Saint-Jean-de-Védas / (projection du film 19h)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Projections rencontres « s’installer paysan sans terre et sans capital » 28, 30 mars et 2 avril

Plus d’infos sur le film ici: http://lesziconofages.org/2016/07/sinstaller-paysan/

Le film est présenté 4 fois dans les deux mois qui viennent:
– le mardi 28 mars (19h)  à Lodève; à la salle du conseil de la communauté de communes,1 place Francis Morand, 34700 Lodève (c’est derrière la mairie et la cathédrale, le lieu est aussi appelé « immeuble barral »)

En collaboration avec la Communauté de communes du Lodévois Larzac, le réseau Urbiscopie et le théâtre du Sillon. Avec la participation des Boutiques de producteurs de Lodève et de Clermont l’Hérault, de marchés paysans de l’Hérault.

 

 

 

 

 

 

 

– le dimanche 2 avril à Assas, salle des Crouzets, à 14h30, en partenariat avec Pic Assiette, Mélendo, le réseau Urbiscopie,  le collectif des garrigues, de 2 choses lune.

Lors de ces deux projections,  à Assas et à Lodève, des producteurs locaux, des chercheurs, des associations de développement culturel locales, et des élus seront présents.

En parallèle des projections-rencontres, la compagnie de théâtre la Grosse Situation interpelle notre rapport au sol, à la terre, à l’implantation en amont de ses projections, samedi 18 et dimanche 19 mars à 15h, sous chapiteau sur le parking de la cave coopérative d’Octon, et le 2 avril à 11h à Assas et qu’un repas 100% à partir de produits locaux est proposé. Reservation : http://www.rencontresdesculturesenpicsaintloup.fr/?event=journee-lagriculture-en-questions

En extrait, le début du film :

Actualisation: Le film est présenté aussi le 30 mars à 18h30 à la Casa Bondels, 34 rue St Guilhem à Montpellier  avec le collectif Champs libres et l’association la Cagette.

Actualisation : Le film a été présenté  le  mercredi 1er mars (18h00) à l’AG de Marchés paysans 34, partenaires du film.  A Clapiers.,salle jean Louis Barrault

Outils vidéo participatifs et les projections rencontres sont une action des Ziconofages financée par le CGET, le Conseil départemental de l’Hérault, la DRAC Occitanie, la CAF de l’Hérault.

Un documentaire vidéo sur les Conseils Citoyens du Gard avec Villes et Territoires

L’association Villes et Territoires nous a pris comme partenaire pour réaliser un documentaire vidéo sur les Conseils Citoyens du Gard  sur toute l’année 2017.

Les conseils citoyens ont été crée en 2014 avec la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine dans les quartiers de la politique de la ville pour permettre aux habitants de participer et co-construire les politiques publiques qui les concernent directement.  Ils doivent « dans l’ensemble des quartiers prioritaires permettre de conforter les dynamiques citoyennes existantes et de garantir les conditions nécessaires aux mobilisations citoyennes, en favorisant l’expertise partagée, en garantissant la place des habitants dans toutes les instances de pilotage, en créant un espace de propositions et d’initiatives à partir des besoins des habitants. »

Le documentaire sur les conseils citoyens du Grad vise à capitaliser cette expérience! Ci dessous les visuels de présentation.

 

 

création d’outil pédagogique vidéo de promotion de la santé en interculturalité avec le Codes30s

  Plateforme Interprofessionnelle de Ressources en Interculturalité et en Santé

Les Ziconofages participent à la création d’une vidéo support pédagogique à destination des professionnels

Faisant suite au projet « Agir en Interculturalité » déployé de 2012 à 2014 sur le Gard, la Plateforme Interprofessionnelle de Ressources en Interculturalité et en Santé a pour objectif général d’améliorer la coordination et la professionnalisation des acteurs en matière d’accès aux droits et à la santé des personnes immigrées. Le projet prévoit la création d’un outil pédagogique de promotion de la santé des personnes immigrées. Cet outil aura pour visée de soutenir les professionnels dans la réflexion et l’action. Il sera utilisé pour support de formation, de sensibilisation de professionnels, de conception d’animation en promotion de la santé.

But de la démarche : réalisation de vidéos en vue de créer un support pédagogique pour un outil de promotion de la santé

Productions : la vidéo aura pour vocation d’être diffusée via un outil pédagogique type mallette ou classeur. Dans une première impulsion, il pourra être diffusé via la plateforme ressource internet www.agisante-gard. Ces vidéos valoriseront les démarches locales et filmeront les habitants gardois.

Contenu : les vidéos dans leur contenu seront inclues dans une démarche cohérente et pédagogique. L’outil pédagogique sera constitué des supports suivants (toutes les infos ici) :

  • des fiches « repères pour votre pratique (éléments de réflexion et théoriques pour la pratique professionnelle)

  • des fiches activités «  animer auprès d’un groupe de professionnels ou du public

  • des supports interactifs (photos et vidéos)

14 mars 18h, au Diagonal, Le droit de vivre décemment / des photos de la projection rencontre du 20 février et une rencontre radio

120 personnes pour voir et échanger avec les habitantes de la Tour d’assas et les différents partenaires associatifs, autour de leurs films:  le Droit de vivre décemment, acte 1 et 2)   le 20 février, Combien serons-nous au Diagonal le 14 mars à 18h ?

Attention, c’est la dernière projection programmée pour le moment. Ne la ratez pas!

Pour voir les synopsis et des extraits des films, c’est ici: http://lesziconofages.org/2017/02/le-droit-de-vivre-decemment-actes1-et-2/

 

 

 

 

En attendant la projection, tendez vos oreilles sur radio divergence; un reportage de Lucie Charbonnier:

Divergence-fm.org/article.php?id=1514

20 février : projection rencontre avec les habitant(e)s de la Tour d’Assas,, les associations partenaires et leurs films le Droit de vivre décemment Acte 1 et 2

Après avoir dénoncé dans la rue les conditions de vie inacceptables,

le collectif d’habitant(e)s de la Tour d’Assas et les Ziconofages

s’invitent et vous invite au cinéma.

Habitants et institutions de Montpellier,

venez suivre nos deux ans de combat et échanger avec nous.

Avec les Associations Les Ziconofages, Habiter Enfin !

le Fuiqp, le journal le d‘Oc et Divergence

Le lundi 20 février à 14h15

au centre social Caf de la Paillade l’île aux familles

410 Avenue de Barcelone, Montpellier

(terminus tram1)

Projection -rencontre

Le droit de vivre décemment, Actes1 et 2

films documentaire co-écrits et co-réalisés avec

le collectif des habitant(e)s de la Tour d’Assas

et les Ziconofages

avec la participation d’Habiter Enfin ! du Fuiqp, de Divergence

Un premier film documentaire de 16′,acte 1, 2015.

Toujours perçus comme immigrées et reléguées dans des tours vouées à la démolition,las de vivre avec des familles de même origine ethnique, d’être déménagés de grands ensembles vers d’autres lieux identiques, des habitant(e)s de la Tour d’Assas à Montpellier se mobilisent et témoignent de cette injustice sociale.

Un second film documentaire de 22‘,acte 2, 2017.

La Tour d’Assas n’est plus entretenue depuis des années puisqu’elle va être démolie. Alors les conditions de vie se dégradent, tandis que le bailleur social Acm, la Métropole et l’État se renvoient la balle. Notre collectif d’habitant(e)s se révolte encore : « nous on vit (mal) dedans ! On est là ! Arrêtez de nous oublier ! »

Outils vidéo participatifs et les projections rencontres sont une action des Ziconofages financée par la CGET, le Conseil départemental de l’Hérault, la DRAC Occitanie, la CAF de l’Hérault.

Un extrait de l’acte 1:

Suivez les Ziconofages en 2017

Des projets pour l’année 2017

Notre projet phare : Outils vidéos participatifs

L’alimentation et son lien au territoire Héraultais ?
Proposer et organiser des projections-débats réunissant plusieurs réalisations pour aiguiser une réflexion politique  par exemple sur alimentation et précarité à la chaire Unesco alimentation de Montpellier.
Projections-débats des films sur l’alimentation: « S’installer paysan sans terre et sans capital », « Train de vie » et « Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale » et « Cueillette nocturne ».

– Nous allons continuer notre travail de réalisations audiovisuelles sur la précarité alimentaire auprès :

-des étudiants. En effet, l’été dernier nous avons été sollicité par une étudiante de l’université Paul Valéry qui souhaite faire un travail de sensibilisation auprès de ce public en partenariat avec le Crous et son service social.de la ramasse par les associations d’aide alimentaire récupéré auprès des grandes

  • surfaces, tenus par la loi de donner les invendus.

Thématique discriminations dans l’accès au logement

Nous souhaitons mobiliser les bailleurs sociaux du logement et particulièrement les bailleurs sociaux ayant engagé une réflexion et formation dans la lutte contre les discriminations, comme à Thau Agglo. Nous allons proposer des ateliers de sensibilisation et de réflexion aux différents réseaux de territoire.

Nous suivons des habitantes du Grand Mail à la Paillade qui essaient de faire bouger les responsables (bailleurs sociaux, bailleurs privés et élus) pour accéder à un logement décent et dans de l’habitat mixte socialement et aussi en terme d’origine des locataires. Elles (ce sont pour la plupart des participants des femmes) se sont regroupées en collectifs, collectifs de la Tour d’Assas et Collectif de l’immeuble Font del rey. Elles veulent sortir de l’ombre leur situation dramatique de mal-logement et de discrimination. En partenariat avec Habiter Enfin !, Tin Hinan.

Nous animerons des ateliers et réaliseront des films avec des personnes vivants en squat organisé et géré collectivement et de manière participative, et nous diffuserons ces films et le plus ancien l’Uttopia vivra ! « Suis-je Si-rien ? »


Sur la thématique participation :

Avec bientôt 10 ans de démarche participative, nous abordons un questionnement réflexif sur cette pratique.  « Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction », quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ?

  • Avec le réseau Urbiscopie dans la continuité du forum organisé en 2016, un 2em forum se déroule le jeudi 23 février « Participer ? oui mais pourquoi faire? ».
  • Rencontres filmées avec les instituions sur les enjeux de la participation : mobilisation et participation des citoyens aux affaires publiques, quels regards portent les décideurs sur ces formes de participation spontanée ?
  • Réalisation d’un film permettant de montrer comment se fabrique le collectif au sein de Groupes d’Entraide Mutuelles de l’Hérault (GEM). Ateliers d’éducation à l’image où les adhérents volontaires co-construiront leur film.

Veilles sur les thématiques Tsiganes, Mobilités, Logement & Discriminations.
Nous répondons aux sollicitations de diffusion des outils vidéos déjà réalisés et gardons une veille sur ces thématiques.

Stages vidéo jeunes (passeurs d’images)

– Mangeurs invisibles : Par le biais du théâtre, des adolescents et des artistes se rencontrent, échangent, collectent et mettent en scène et en images des ressentis et vécus alimentaires.

Mallette pédagogique de vidéo participative

Nous souhaitons ouvrir la formation-action à tout type de public, des salarie\es, bénévoles, chômeurs\ses, militants\es. La formation-action sera payante et l’emprunt de la mallette restera gratuit tant que le matériel ne sera pas endommagé.

Partenariats associatifs

Ateliers MDA, formation d’animateurs et d’éducateurs sur la réalisation d’un film avec un téléphone portable ; animation de la journée du « Festival pocket film » avec la Maison des adolescents le 26 mars sur le thème : et si c’était possible ?

Réseau Urbiscopie, organisation d’un forum sur La participation des habitants dans la fabrique de la ville : effet de mode, effet de com’ ou partage du pouvoir ? « Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction », quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ? Que les habitants soient impliqués dans une instance de démocratie participative, un projet participatif ou un collectif militant, que vivent ceux qui participent ?

Apieu, Voyages en terres connues : le projet est renouvelé et de nouveaux itinéraires sonores et visuels seront explorés.

Partenariats recherche

L’expérience des Conseils citoyens du Gard, des films diagnostics « outils débats », des échanges de pratiques entre acteurs

Ces films outils sont produits sous forme de modules (5 à 7 petits films qui peuvent être vus indépendamment ou à la suite ), traitant chacun d’une thématique clef, et reflétant les réalités de tous les CC du Gard. Le format court en modules permettra d’entendre des témoignages sur une une thématique précise afin de pouvoir servir de déclencheur de débat lors de tables rondes, conférences, formations,…

Film participatif car un comité de pilotage et des temps de co-construction de l’outil film et de co-formation avec de l’échange de pratiques entre différents acteurs concernés par les CC  sont prévus.

La « Plateforme IRIS (Plateforme Interprofessionnelle de Ressources en Interculturalité et en Santé » du Gard nous a retenu pour la création d’une vidéo support pédagogique à destination des professionnels pour l’accès aux droits et à la santé des personnes immigrées et particulièrement les plus vulnérables : femmes, personnes âgées.

Ces vidéos seront utilisées :

    • en tant que support de formation,

    • en tant que support de sensibilisation de professionnels,

    • ou en tant que support méthodologique pour un professionnel désireux de concevoir une action en direction d’un public.

Il s’agit de co-construire des démarches de promotion pour la santé auprès des populations immigrées en partageant et développant des ressources communes en matière de formation, d’analyse de pratiques, d’accompagnement méthodologique, de ressources documentaires. Sont partenaires : le CODES 30, ARS-LR, DRJSCS, DDCS, Conseil départemental du Gard, Carsat LR, AGIRC-ARRCO, MSA, OFII, les représentants des contrats locaux de santé, des ateliers santé ville….