Archives par mot-clé : sans terre

29 avril | journée en lisière de la ville avec projection, bourse aux plantes, randonnée découverte, repas…

Dimanche 29 avril 2018

La SCIC La Tendresse, l’association Les Ziconofages et le Collectif Ceinture verte proposent une  Journée de rencontres et d’échanges, en lisière de la ville :

  • Bourse aux plantes et aux graines
  • Randonnée découverte du futur Parc Agricole Naturel Urbain
  • Ciné-débat, projection du film S’installer paysan sans terre, sans capital.  Bande annonce et synopsis ici
  • Pour le midi : restauration  avec des produits bio et circuits courts avec la cuisine Carvan’olla.
  • Lieu : La Tendresse 80, impasse Flouch ou 2049, avenue de Toulouse (à côté du centre d’arts martiaux) 34070 Montpellier
  • Détails du programme :
    – Bourse aux plantes et aux graines organisée par La Tendresse (10h00 > 17h00) Pour participer à la Bourse aux plantes et aux graines (vente et/ou troc), il est nécessaire de réserver sa place auprès de Constance avant le jeudi 26/04 à La Tendresse : 06.22.84.50.30 ou par mail constanceroubiere@gmail.com (tarif : 5 euros par exposant)
    – Randonnée découverte du futur Parc Agricole Naturel Urbain, organisée par le Collectif Ceinture verte (boucle au départ de La Tendresse à 10h30 – durée 2h). Gratuit. Arrivée prévue à La Tendresse vers 12h30 pour un repas partagé (possibilité de restauration sur place en cours d’organisation)
    – Ciné-débat organisé par les Ziconofages avec la projection du film S’installer paysan sans terre, sans capital suivi d’une discussion avec les co-réalisateurs paysans (15h00 – durée du film 1h05) – Ouvert à tous, Prix libre
  • Infos complémentaires :
  • LA TENDRESSE c’est un lieu d’expérimentation sociale – une coopérative culturelle – un dispositif poétique de réappropriation du langage et des communs
  • Le COLLECTIF CEINTURE VERTE créé le 13 octobre 2017 a comme projet la réalisation d’un Parc Agricole Naturel Urbain entre les 3 communes : Montpellier, Saint Jean de Védas et Lavérune pour proposer une autre alternative à l’urbanisation excessive à l’ouest de Montpellier.
  • La cuisine Caravan’Olla est une association qui propose un appui technique, logistique et conceptuel pour l’organisation d’événements en tout genre : des repas comme celui de ce dimanche aux banquets de mariage, du montage de chapiteau à la création d’un site sur mesure, …Leur ligne éthique est basée sur le respect de la terre, d’une agriculture paysanne et d’une économie sociale et solidaire. Leurs interventions ne vont pas sans le faire ensemble et le partage de savoirs.

Projections rencontres « s’installer paysan sans terre et sans capital » 28, 30 mars et 2 avril

Plus d’infos sur le film ici: http://lesziconofages.org/2016/07/sinstaller-paysan/

Le film est présenté 4 fois dans les deux mois qui viennent:
– le mardi 28 mars (19h)  à Lodève; à la salle du conseil de la communauté de communes,1 place Francis Morand, 34700 Lodève (c’est derrière la mairie et la cathédrale, le lieu est aussi appelé « immeuble barral »)

En collaboration avec la Communauté de communes du Lodévois Larzac, le réseau Urbiscopie et le théâtre du Sillon. Avec la participation des Boutiques de producteurs de Lodève et de Clermont l’Hérault, de marchés paysans de l’Hérault.

 

 

 

 

 

 

 

– le dimanche 2 avril à Assas, salle des Crouzets, à 14h30, en partenariat avec Pic Assiette, Mélendo, le réseau Urbiscopie,  le collectif des garrigues, de 2 choses lune.

Lors de ces deux projections,  à Assas et à Lodève, des producteurs locaux, des chercheurs, des associations de développement culturel locales, et des élus seront présents.

En parallèle des projections-rencontres, la compagnie de théâtre la Grosse Situation interpelle notre rapport au sol, à la terre, à l’implantation en amont de ses projections, samedi 18 et dimanche 19 mars à 15h, sous chapiteau sur le parking de la cave coopérative d’Octon, et le 2 avril à 11h à Assas et qu’un repas 100% à partir de produits locaux est proposé. Reservation : http://www.rencontresdesculturesenpicsaintloup.fr/?event=journee-lagriculture-en-questions

En extrait, le début du film :

Actualisation: Le film est présenté aussi le 30 mars à 18h30 à la Casa Bondels, 34 rue St Guilhem à Montpellier  avec le collectif Champs libres et l’association la Cagette.

Actualisation : Le film a été présenté  le  mercredi 1er mars (18h00) à l’AG de Marchés paysans 34, partenaires du film.  A Clapiers.,salle jean Louis Barrault

Outils vidéo participatifs et les projections rencontres sont une action des Ziconofages financée par le CGET, le Conseil départemental de l’Hérault, la DRAC Occitanie, la CAF de l’Hérault.

S’installer paysan, sans terre et sans capital

Film documentaire, 1h04, 2016, production les Ziconofages

Devant et derrière la caméra, une nouvelle génération d’agriculteurs\trices témoigne, rencontre chercheurs et élus et réfléchit à une nouvelle (et nécessaire) agriculture.

Visualiser le début du film:

Affiche jeunes agriculteursSynopsis :

De la difficulté de s’installer en tant que jeunes paysans sans capital de départ et sans être héritier de la terre. Nadia, Byron, Pipenn expérimentent sur un jardin proche de Montpellier tout en étant à la recherche d’une terre. Ils vont à la rencontre d’autres paysans, déjà installés, pour échanger sur la réalité d’aujourd’hui.

Dans une seconde partie, des exemples de projets collectifs montrent que des solutions existent et qu’elles doivent être valorisées et étendues.

Note d’intention : Pourquoi le film ?

– On est tous lié de prêt ou de loin à l’agriculture. On veut montrer que cette nouvelle agriculture, locale, non industrielle, respectueuse de l’environnement et des consommateur est viable et légitime.

– Beaucoup de jeunes sont en cours d’installation tout en étant au RSA, en galère, à la recherche de terre et souhaitent avoir un appui.

– Le film vise à déconstruire les préjugés sur ces nouveaux paysans : « ils n’ont pas d’expérience », « ce n’est pas rentable », « ils ne nourriront pas la planète »…

– Il est urgent de répondre à la question quels choix agricoles pour se nourrir sainement et localement ?

– Diffuser des idées, sensibiliser : sur la question du retour à la terre « une petite solution à un grand problème », sur une autre manière de vivre, gagner peu mais être heureux, refuser et dénoncer la situation des maraîchers aujourd’hui qui travaillent 70h/ semaine pour gagner 300€ ou 400€ par mois.

– La diffusion du film pourrait ouvrir vers des gens qui ont de la terre et créer un autre réseau que celui de la Safer.

– Pourquoi beaucoup de jeunes veulent retourner à la terre, à la ruralité. Comment s’y prennent-ils ?

– Porter un regard extérieur sur le groupe en maraîchage.

– Montrer que le terrain est à la fois un terrain agricole et un terrain de loisir « c’est chouette d’avoir notre petit bout de campagne », montrer que c’est une aventure collective.

– Le film est pour nous l’occasion de mener une réflexion, trouver une ligne directrice à notre projet.

– sensibiliser les propriétaires

Partenaires : Collectif Champs Libres,

Marchés paysans de l’Hérault, Boutique de producteurs de Clermont l’Hérault

Tournage :

Ahmed, Sandrine, Pascal G, Nadia, Byron, Pipone, Emmanuel, Samira,

Chantal, Vincent, Christel, Pascal B, Mossi

Réalisation, production et montage :

Les Ziconofages, Pascal Biston (06 71 71 65 18)

Avec le soutien : Conseil départemental de l’Hérault, DDCS de l’Hérault, DRAC LRMP, Caf de l’Hérault.