Archives pour la catégorie Participation

VOYAGES EN TERRES CONNUES

Les associations APIEU Territoires de Montpellier et les Ziconofages vous invitent petits et grands à redécouvrir votre ville, afin de mieux la connaître, de partager vos impressions afin de s’y sentir bien.

A travers deux balades dans le centre historique et deux balades dans les quartiers Mas de Bagnères et les Grisettes, nous irons à la rencontre de places et rues, connues ou méconnues, nous pousserons des portes de maisons médiévales, visiterons des jardins anciens, observerons des œuvres d’art et des détails d’architectures insolites…

Riches de ces découvertes, nous irons aussi à la rencontre de nos quartiers en prenant le temps de les explorer et d’échanger sur des lieux quotidiens que nous aimons, où nous nous posons pour nous détendre, sur lesquels nous retrouvons nos amis, des parents, des lieux de vie plus habituels…

A l’aide d’appareils photos et de sons enregistrés, nous récolterons des souvenirs de ce voyage. Ils nous permettront d’observer d’un peu plus près des détails et partager nos regards sur ces derniers. Nous les sélectionnerons ensembles pour élaborer une carte postale sonore de cette expérience que nous pourrons partager.

Si ce projet vous intéresse, voici les dates de nos rencontres :

En octobre, les lundis 9 et 16

En novembre, les lundis 6, 13, 20, 27

Lieux de RDV : Mas des possibles au quartier Mas de Bagnères ou sur le centre historique (Place de la Comédie)

Horaires : à partir de 16h30 jusqu’à 19h

Merci de contacter Mireille Costesec APIEU 04 67 13 83 15 ou par mail lesziconofages@free.fr

Le projet « Voyages en terres connues » est soutenu par la DRAC Occitanie.

BREST : forum de l’aide alimentaire 22-23 septembre

L’équipe du film « Un diner presque pas fait » est invitée à présenter son travail et à partager son expérience lors d’un forum de l’aide alimentaire organisé à Brest.

Pour celles et ceux, finisteriens-nes, qui souhaitent rencontrer une partie de l’équipe des Ziconofages, venez nous voir, c’est avec plaisir que nous échangerons autour d’une bolée ou d’un café.

Vendredi 22 septembre
Place des machines Ateliers des capucins (Brest Finistère)

14h30-16h30 ~ Table ronde

BIEN MANGER LORSQU’ON A RECOURS A L’AIDE ALIMENTAIRE : EST-CE POSSIBLE ?
Penser l’aide alimentaire par le biais de l’équilibre, quels enjeux, quelles       implications de la part des actrices et acteurs? 

Le programme complet des 2 jours est téléchargeable ici.

 

PARTICIPER, OUI MAIS POUR QUOI FAIRE?

Le réseau URBISCOPIE organisait le 23/02/17 à La Tendresse, le FORUM #2 – « La participation des habitants dans la fabrique de la ville ».

Vous trouverez ici le COMPTE_RENDU_GENERAL_FORUM_URBISCOPIE_FINAL

Dans la continuité du forum organisé par Urbiscopie en 2016, ce « forum ouvert » vise à ouvrir un espace d’échanges et de réflexion pour les acteurs de la participation, qu’ils soient professionnels, habitants, fonctionnaires publics, élus ou militants.
La question de la participation traverse aujourd’hui l’ensemble des secteurs de l’action publique. Usagers, citoyens, habitants… « tous » sont invités à participer, dans le cadre d’instances plus ou moins formelles, dans le but de co-construire les réponses publiques aux besoins sociaux, mais aussi de nourrir la cohésion sociale. Cette ère de la participation concerne l’ensemble des acteurs : collectivités locales et services de l’état, associations nationales et associations locales, coopératives… Hors, malgré tout l’intérêt que peuvent avoir nombre de ces expériences, les formes de participation « sur invitation » rencontrent de nombreuses limites comme l’ont montré les travaux sociologiques sur le sujet. Elles se heurtent notamment à la reproduction des inégalités politiques et à l’absence d’influence sur les décisions. Dans le même temps une multiplicité de démarches émergent sur les territoires de manière spontanée, à l’initiative d’habitants et/ou d’organisations qui s’emparent d’un enjeu et expérimentent des formes d’actions collectives.. Ces expériences de participation constituent un élan démocratique certain, mais peinent souvent à obtenir une reconnaissance. À une échelle plus large, l’ère de la participation entre en écho avec un contexte de forte crise politique, marquée par une défiance grandissante vis-à-vis de la classe politique et des institutions, et par la montée du populisme. On oscille donc de manière presque schizophrénique entre le « tout participatif » et la « crise de démocratie », renforcée par l’accroissement des inégalités sociales. Si bien que la question suivante se pose : participer, oui mais pour quoi faire ?
Nous avons souhaité au cours de cette journée interroger les manières de faire et de penser la participation à partir des idées et des expériences concrètes des participants, pour l’envisager comme un vecteur d‘accès au politique pour les citoyens, de développement du pouvoir d’agir des personnes et de changement social, à l’échelle individuelle et collective.
« Un parcours de participation qui n’est pas producteur de droits nouveaux mérite-t-il vraiment son nom ? ». G. Allegretti (2011)

Forum Urbiscopie, la participation des habitants

 160414_com_visuel2_light
« Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction », quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ?

Lors du Forum Urbiscopie 2016, nous donnons la parole aux habitants. Qu’ils soient impliqués dans une instance de démocratie participative, un projet participatif ou un collectif militant, que vivent ceux qui participent ?

Intervenants, habitants impliqués dans :
– l’association de quartier Sud Babotte (Montpellier)
– le CLAC – Collectif Local d’Actions Citoyennes (vallon de Londres et plateau Violien – 34)
– le collectif Oxygène ( St Clément de Rivière – 34)
– les conseils citoyens de Montpellier
– le conseil municipal de Puechabon
– l’association PAVE – Protection Atmosphère Verdure (Montpellier Clémenceau)
– l’association Main verte (Montpellier Petit Bard)
– le collectif Ligne 5 (à confirmer)
– le projet artistique participatif de la compagnie NCNC à Celleneuve (à confirmer)
*****************************
INFOS PRATIQUES
Nous vous donnons rendez-vous dès 9h30 à la Friche de Mimi au 42 rue Adam de Craponne à Montpellier pour une journée d’échanges et de réflexion avec au programme :
  • 9h30 // Accueil & café (ou thé !)
  • 10h // Introduction de la journée par Aude Lavigne de la manufacture des paysages et Pauline Scherer, sociologue.
  • 10h30 à 13h // Témoignages d’habitants, partage d’expériences et débat collectif.
  • 13h à 14h30 // Repas sur place sur réservation (formule midi à 10€).
  • 14h30 à 16h30 // Présentation détaillée d’Urbiscopie et groupes de travail ouverts à toutes personnes intéressées par le réseau.
MERCI DE BIEN VOULOIR NOUS CONFIRMER VOTRE PRÉSENCE.

*Le réseau Urbiscopie rassemble des acteurs de tous horizons intéressés par les démarches sensibles impliquant citoyens, artistes, élus et professionnels dans des processus créatifs et participatifs, liés à la perception de leur cadre de vie et à sa transformation. On entend ici par cadre de vie, les dimensions spatiales, architecturales, esthétiques de notre environnement mais aussi, ses dimensions sociales, humaines et politiques.

Il a été créé en 2012 à l’initiative de la DRAC Languedoc-Roussillon et est composé à l’heure actuelle de l’APIEU (Montpellier), la manufacture des paysages (Octon), l’Atelline (Montpellier), Melando (St Martin de Londres), Negpos (Nîmes), les Ziconofages (Montpellier) et Pauline Scherer (sociologue indépendante).