Archives de catégorie : Filmer avec les habitants

Des films sur les rénovations urbaines au Petit Bard

En 2008 le film Tomber des murs ? 50 ans de grands ensembles questionnait les politiques de rénovations urbaines à travers les exemples du Petit Bard et de la Paillade à Montpellier. Depuis nous essayons de maintenir une veille sur la rénovation du quartier Petit Bard.
En mars 2010, suite à plusieurs départs de feu dans un immeuble rue des Trolles, les habitants à bout de nerfs, s’étaient réfugiés à la MPT F.Villon: Le Petit Bard en colère.
Avril 2014 le chantier des rénovations urbaines est maintenant bien engagé.
Notre présence lors de l’implosion de la tour H le 14 avril 2 a permis de recueillir le sentiment des habitants et des chercheurs sur la rénovation du quartier. Le premier film, Regards sur 10 ans de rénovation urbaine au Petit Bard a été monté dans le hall de la Maison pour tous F. Villon. Des habitants de la Tour H  venus participé au montage nous ont alors demandés de venir recueillir leurs paroles sur ce nouvel immeuble ( OPH Hérault Habitat) baptisé Stéphane Hessel. Les nombreuses mal-façons et la manière dont elles sont traitées ne leur conviennent pas et ils ont peur de devoir en porter la responsabilité. C’est le second film, Derrière les murs. Ces films participatifs font parti de notre action Outils vidéos participatifs dont les objectifs sont de :

    • agir de manière préventive en en utilisant la vidéo et l’image comme outils de médiation sociale;
    • permettre « une meilleure intégration des territoires et de leurs habitants dans le fonctionnement de la ville»;
    • améliorer la vie quotidienne des quartiers prioritaires et favoriser l’égalité des chances entre tous les habitants d’une même collectivité.

 

Ateliers audiovisuels| Alimentation et logement au Petit Bard

La MPT François Villon nous accueille pour 4 jours d’atelier le mardi 22, mercredi 23 avril & mardi 13, mercredi 14 mai.

Atelier de rue au Petit Bard
Atelier de rue du 22 avril 2014

Les Ziconofages proposent des ateliers audiovisuels sur le thème de l’alimentation et du logement.
Il s’agit de faire ensemble des films courts (fiction, documentaire ou animation…) qui parlent de nos représentations sur l’alimentation (accès, identité…), de son prolongement social, politique ou environnemental.
Ici, maintenant et multiples, les réalisations sont en lien avec des territoires et des habitants.
Les films sont destinés à être des outils diagnostics, créant des espaces de rencontre ou de proposition d’actions.
Cet atelier est gratuit et ouvert à tous\tes sur simple inscription au 06 03 12 29 48.

A bientôt

Cette action est un des volets de notre projet Outils vidéo participatifs soutenu par le Conseil Général de l’Hérault, la DDCS (Acsé), la DRAC, la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier.

[huge_it_slider id= »1″]

 

Ateliers audiovisuels | Alimentation

Les Ziconofages proposent des ateliers audiovisuels sur le thème de l’alimentation.

Il s’agit de faire ensemble des films courts (fiction ou docu ou animation…) qui parlent de nos représentations sur l’alimentation (accès, identité…), de son prolongement social, politique ou environnemental.

Ici, maintenant et multiples, les réalisations sont en lien avec des territoires et des habitants.

Les films sont destinés à être des outils diagnostics, créant des espaces de rencontre ou de proposition d’actions.

Ces ateliers sont gratuits et ouverts à tous\tes .

Vous pouvez nous rejoindre comme nous faire des propositions.

Vous trouverez sur notre site les ateliers en cours et ceux à venir, vous pouvez aussi nous appeler.

A bientôt

Projection-débat | L’école et les Tsiganes

Le Centre de ressources politique de la ville et cohésion sociale du Languedoc Roussillon Villes et Territoires en partenariat avec l’IRTS-LR,
propose une Projection débat autour de deux expériences d’actions éducatives avec des
populations gitanes en Languedoc Roussillon le :

jeudi 3 avril 2014 de 14h à 17h
amphi Barat
IRTS-LR Montpellier

Projection – Débat
« Tsiganes de Montpellier et de l’Hérault : Les tsiganes à l’école et vice versa » (film des Ziconofages) et
« Regards croisés sur l’école. Scolarisation, éducation et familles gitanes des quartiers populaires de Perpignan »
(film de Christophe Cuello)

avec
Christelle Lescrainier, réalisatrice – animatrice les Ziconofages et
Stéphane Henry responsable du service actions socio-éducatives de la ville de Perpignan.

Un jour par an

En attendant de se croiser au détour d’une projection, d’une rue, d’un travail collectif, de vous appeler, de venir chez vous, avant de se voir et de s’entendre, nous prenons notre plume virtuelle pour vous suggérer une vidéo comme joli prétexte à l’échange sur la condition féminine et les relations femme-homme. « 1 jour par an » a été réalisé en mars 2013 autour de la « journée de la femme ».

Il a été présenté lors du Concours Jeunes Vidéos de Languedoc Roussillon Cinéma 2013.

Ce film peut être projeté dans vos lieux d’accueil, structures voire accompagné par les acteurs-réalisateurs du film.

A très bientôt

Christel Lescrainier & Pascal Biston & Mélanie Crépin & Mossi Soltan
06 03 12 29 48

Un jour par an

Un stage sur l’identité et la vie des femmes a réuni 7 jeunes âgés de 14 à 17 ans. Après avoir réalisé des mini films-photo tirés de leurs imaginaires ou parcours personnels, ils ont échangé sur le sujet de la vie des femmes, regardé le film Wadjda puis sont allés à la rencontre de femmes. Pour finir, c’est leur regard qu’ils ont partagé en se filmant et en s’enregistrant mutuellement.
C’est cette réalisation qui est présentée ici.

Un jour par an

Fiche technique

Date : mars 2013
Durée : 9’25
Rajah, Narek, Jawad, Dalvine, Gabriel et Nawelle ont entre 14 et 17 ans, ils témoignent de leur vision de la femme, des femmes…à l’occasion de la journée du 8 mars.

Animation et montage: Mossi Soltan et Mélanie Crépin
Stagiaires: Jawad Ahmed, Dalvine Mwena Lombe, Rajah Oukich, Narek Mekhitarian, Gabriel Albaret, Mathieu Martinez, Nawelle Touil.

Projet mené en partenariat avec la Maison Pour Tous François Villon et réalisé grâce aux soutiens de la DDCS, du Département de l’Hérault, de la CAF de l’Hérault et de la Ville de Montpellier.