Archives pour l'étiquette caritatif

Aide alimentaire, constats, réflexions & propositions

Puisque nos actions travaillent à l’utopie de transformations sociales possibles, nous éditons un document qui compile les échanges et les pistes de réflexions soulevés lors des projections-débat.

Il est téléchargeable et en libre accès:Aide alimentaire_pistes et reflexions_Octobre 2017et ci-dessous un aperçu de ce modeste et nécessaire travail.

Les films d’atelier prennent toute leur pertinence dans ces projections-débats incarnés par la présence des co-réalisateurs\trices, de celles et ceux qui sont directement concernés par le sujet développé. Ils peuvent ainsi répondre aux questions des publics, préciser les choses. Il s’agit aussi pour nous de créer du lien, provoquer des rencontres, construire et échanger des savoirs. Nous diffusons dedans comme dehors, en public comme en privé.

KONICA MINOLTA DIGITAL CAMERA
Caddie de l’épicerie sociale de la Croix Rouge à l’espace M.Yunus à Frontignan

L’édition -mise à jour régulièrement- des constats complémentaires et des pistes de transformations sociales est le fruit partagé de nos ateliers\projections\rencontres.

« Ce n’est pas parce qu’on est ignoré qu’on est ignorant »
Nadège Pascal, co-réalisatrice

Table des matières

Informations générales sur l’aide alimentaire ……………………………………….2

Sur la vidéo participative………………………………………………………………………2

L’aide alimentaire …………………………………………………………………………………3

  • Réalités des bénéficiaires ………………………………………………………………..3

  • Réalités des associations d’aide alimentaire..……………………………………4

  • Regards de chercheur-e-s ………………………………………………………………..4

  • Le rôle des institutions …………………………………………………………………….5

L’accueil ……………………………………………………………………………………………….5

  • Du point de vue des professionnels et des bénévoles ……………………..5

  • Du point de vue des bénéficiaires ……………………………………………………5

  • Les demandes de justificatifs.…………………………………………………………..6

Distribution et contenu des colis ………………………………………………………….6

Lien social …………………………………………………………………………………………….7

Pistes à suivre ………………………………………………………………………………………7

INFORMATIONS GÉNÉRALES

– Le film ouvre sur plusieurs problématiques concernant les associations d’aide alimentaire: accueil, contenu des colis, discriminations des personnes.

– Plus largement le film questionne l’alimentation et son importance dans son rapport au monde : retourner les invitations, isolement, estime de soi…

– Avant la projection, nous précisons que nous avons fait une démarche dès le départ pour associer des associations d’aide alimentaire mais qu’elles ont refusé ou n’ont pas répondu. Pour les réalisateurs cette attitude à été regrettable.

– Un deuxième objet vidéo a été réalisé sous forme d’entretien « L’epso, une épicerie sociale et solidaire » pour montrer une autre forme et une autre façon d’aborder l’aide alimentaire et donner la parole aux acteurs de l’aide alimentaire. En janvier 2016 l’équipe du film était invitée par les usagers de l’espace solidaire M.Yunus à Frontignan pour proposer un autre regard sur l’aide alimentaire. 9 mois plus tard 2 films collectifs sont réalisés:  « Train de vie », une fiction de 10′ & « Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale », une interview de 13′.

– En 2014 sur l’Hérault il existait 23 épiceries solidaires mais ça reste un modèle minoritaire de l’aide alimentaire, « Il y a quinze jours, je ne savais pas qu’il y avait des épiceries solidaires. » témoigne une personne bénéficiant de l’aide alimentaire.

– Octobre 2017 : 26 projections 1000 spectateurs. Lieux : Conseil départemental de l’Hérault, (pôle insertion, pole innovation sociale, agences départementales de la solidarité, Lieu ressources,) Centres et foyers sociaux, CCAS, associations d’éducations populaires, foyer jeunes travailleurs/ses, Foyer 3em age, association d’aide alimentaire, épicerie sociale et solidaire, festival, Cirad, CCAS de Brest. Public : bénéficiaires, professionnel-le-s du social et cadres de l’insertion sociale, chercheurs, animateurs/trices éducation populaire, bénévoles d’associations, étudiant-e-s IRTS, chercheur-e-s, anonymes…

– Des associations d’aide alimentaires Brestoises parlent de « dépannage alimentaire » plutôt que de « distribution alimentaire ».

– L’urgence alimentaire c’est quand il y a des carences en apport quantitatif et qualitatif.

– Constat général d’une augmentation des besoins, selon les témoignages certains parlent d’une multiplication par 2 des besoins en 10 ans, 80 personnes accueillies en 3 heures aujourd’hui alors qu’il y a 10 ans il y en avait 25 en 3 heures. Augmentation du nombre de retraités et de jeunes âgés de 18 à 25 ans, beaucoup de travailleurs pauvres.

– Il faut différencier l’urgence alimentaire de l’insécurité alimentaire : des personnes au RSA se retrouvent en difficulté dès la moitié du mois « dans 5 jours je n’aurai plus que des pâtes à donner à ma famille ».

– En France aujourd’hui il y a 9 millions de pauvres, 3 à 4 millions ont recours à l’aide alimentaire.

 

SUR LA VIDÉO PARTICIPATIVE….lire la suite