Archives pour la catégorie A la une

Retour en images sur le stage vidéo et théâtre jeunes 2017 : le 20 novembre au Centre social Espace Famille

Les Ziconofages vous invitent à assister à ce temps de restitution qui retrace le dernier stage vidéo et théâtre jeunes, ayant eu lieu à l’Espace Famille pendant les vacances de la Toussaint ;

  • Présentation « ludique » du stage avec la participation du collectif Etincelle
  • Retour en images sur les temps forts de la semaine autour de la thématique alimentaire : visionnage du film
  • Echanges avec les participants
  • Goûter offert

En présence des jeunes ayant participé, de leurs familles, des partenaires et des habitants, venez partager ce moment avec nous !

Entrée libre et gratuite

Ce stage a été co-animé par le Collectif de théâtre forum Etincelle, en partenariat avec l’Espace Famille Adages, pour le prêt de locaux.

Mené avec le soutien de la CAF de l’Hérault, de la CGET, de la DRAC Occitanie, du Conseil départemental de l’Hérault.

RENSEIGNEMENTS :

Flora Maxent : 07 69 16 88 10

lesziconofages@gmail.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 13 octobre : Débat autour de la création d’un Parc Agricole Naturel à St jean de Védas et projection d’un extrait du film s’installer paysan

L’association Saint jean Environnement souhaite créer un Parc Agricole Naturel Urbain à St Jean de Védas et organise une réunion d’information  avec la diffusion d’un extrait de notre film s’installer paysan sans terre et sans capital dans l’Hérault pour lancer les débats. C’est le vendredi 13 octobre à 18h30 à la salle de la cheminée au Chai du Terral . Venez nombreux!

Le film s’installer paysan montre bien l’intérêt et la nécessité de rapprocher consommateurs et paysans et la difficulté pour ces derniers d’accéder à des terres près des métropoles sans l’appui des collectivités locales.

 

Pour plus d’information sur les démarches engagées par l’association Saint jean Environnement sur ce projet de PNU, voir les documents à disposition sur leurs sites :

https://www.st-jean-environnement.fr/cadre-de-vie-urbanisme/urbanisme-et-am%C3%A9nagements/pnu-paen/

 

VOYAGES EN TERRES CONNUES

Les associations APIEU Territoires de Montpellier et les Ziconofages vous invitent petits et grands à redécouvrir votre ville, afin de mieux la connaître, de partager vos impressions afin de s’y sentir bien.

A travers deux balades dans le centre historique et deux balades dans les quartiers Mas de Bagnères et les Grisettes, nous irons à la rencontre de places et rues, connues ou méconnues, nous pousserons des portes de maisons médiévales, visiterons des jardins anciens, observerons des œuvres d’art et des détails d’architectures insolites…

Riches de ces découvertes, nous irons aussi à la rencontre de nos quartiers en prenant le temps de les explorer et d’échanger sur des lieux quotidiens que nous aimons, où nous nous posons pour nous détendre, sur lesquels nous retrouvons nos amis, des parents, des lieux de vie plus habituels…

A l’aide d’appareils photos et de sons enregistrés, nous récolterons des souvenirs de ce voyage. Ils nous permettront d’observer d’un peu plus près des détails et partager nos regards sur ces derniers. Nous les sélectionnerons ensembles pour élaborer une carte postale sonore de cette expérience que nous pourrons partager.

Si ce projet vous intéresse, voici les dates de nos rencontres :

En octobre, les lundis 9 et 16

En novembre, les lundis 6, 13, 20, 27

Lieux de RDV : Mas des possibles au quartier Mas de Bagnères ou sur le centre historique (Place de la Comédie)

Horaires : à partir de 16h30 jusqu’à 19h

Merci de contacter Mireille Costesec APIEU 04 67 13 83 15 ou par mail lesziconofages@free.fr

Le projet « Voyages en terres connues » est soutenu par la DRAC Occitanie.

Projections rencontres « s’installer paysan» les 6 et 12 septembre / Mois de la transition agroécologique

Lors du mois de la transition agroécologique, venez voir et échanger sur 2 projections-rencontres de notre film « s’installer paysan sans terre et sans capital » en septembre :
– le mercredi  6 septembre (19h)  à Assas au domaine de Cassagnole  lors d’une visite (19h) et projection à la ferme (21h) chez Dominique Sabatier, Vigneron.
– le mardi 12 septembre 20h au cinéma Utopia, à Montpellier.

Mois Transition Agroecologique
Lors de ces deux projections, des paysans, des chercheurs, des associations de développement culturel locales, co-réalisateurs de ce film seront présents.

Ces deux rencontres sont programmées  dans le cadre du mois de la transition agroécologique, avec près de 50 manifestations ouvertes à tous, pour produire autrement et mieux manger.  Les associations Alternatiba, BÉDÉ, Marchés paysans pour Inpact Occitanie, Nature & Progrès 34, les Semeurs de jardins LR et Terre & Humanisme ont organisé ce mois de l’agroécologie.

Les partenaires du film sont le collectif de la ferme urbaine de la Condamine, l’association Marchés paysans de l’Hérault, la Boutique de producteurs de Clermont l’Hérault, le Conseil départemental de l’Hérault, la CGET, la DRAC Occitanie,  la Caf de l’Hérault

 

S’installer paysan, sans terre et sans capital

Film documentaire, 1h04, 2016, production les Ziconofages

En extrait, le début du film :
https://youtu.be/hz3TIUnEfDA

Devant et derrière la caméra, une nouvelle génération d’agriculteurs\trices témoigne, rencontre chercheurs et élus et réfléchit à une nouvelle (et nécessaire) agriculture.

Synopsis :

De la difficulté de s’installer en tant que jeunes paysans sans capital de départ et sans être héritier de la terre. Nadia, Byron, Pipone qui expérimentent sur un jardin proche de Montpellier et sont à la recherche de terre, vont à la rencontre d’autres paysans, déjà installés pour échanger sur la réalité d’aujourd’hui.

Dans une seconde partie, des exemples de projets collectifs montrent que des solutions existent et qu’elles doivent être valorisées et étendues.

Note d’intention : Pourquoi le film ?

– On est tous lié de prêt ou de loin à l’agriculture. On veut montrer que cette nouvelle agriculture, locale, non industrielle, respectueuse de l’environnement et des consommateur est viable et légitime.

– Beaucoup de jeunes sont en cours d’installation tout en étant au RSA, en galère, à la recherche de terre et souhaitent avoir un appui.

– Le film vise à déconstruire les préjugés sur ces nouveaux paysans : « ils n’ont pas d’expérience », « ce n’est pas rentable », « ils ne nourriront pas la planète »…

– Il est urgent de répondre à la question quels choix agricoles pour se nourrir sainement et localement ?

– Diffuser des idées, sensibiliser : sur la question du retour à la terre « une petite solution à un grand problème », sur une autre manière de vivre, gagner peu mais être heureux, refuser et dénoncer la situation des maraîchers aujourd’hui qui travaillent 70h/ semaine pour gagner 300€ ou 400€ par mois.

– La diffusion du film pourrait ouvrir vers des gens qui ont de la terre et créer un autre réseau que celui de la Safer.

– Pourquoi beaucoup de jeunes veulent retourner à la terre, à la ruralité. Comment s’y prennent-ils ?

– Porter un regard extérieur sur le groupe en maraîchage.

– Montrer que le terrain est à la fois un terrain agricole et un terrain de loisir « c’est chouette d’avoir notre petit bout de campagne », montrer que c’est une aventure collective.

– Le film est pour nous l’occasion de mener une réflexion, trouver une ligne directrice à notre projet.

– sensibiliser les propriétaires

Partenaires : le collectif de la ferme urbaine de la Condamine, l’association Marchés paysans de l’Hérault, la Boutique de producteurs de Clermont l’Hérault, le Conseil départemental de l’Hérault, la CGET, la DRAC Occitanie,  la Caf de l’Hérault

 

 

 

25 juillet Projection de « S’installer paysan » à la ferme de la Condamine (Mtp)

Étape d’Altertour à la Ferme collective et urbaine de la Condamine

1372b Rue des Marels ( à côté de Gramont) , Montpellier

 3 jours d’événements dont la projection du film s’installer paysan, co-réalisé par les Ziconofages et le collectif de paysans qui œuvre aujourd’hui à la Ferme urbaine de la Condamine.

Trois jours pour rencontrer cette étonnante caravane cycliste, reliant les alternatives, l’Altertourquesako ?  le collectif de la Ferme de la Condamine, le squat Luttopia.

Mardi 25 juillet

  • 16h Possibilité de rejoindre l’Altertour à son arrivée à la ferme urbaine collective de la Condamine
  • 18h Présentation des chantiers participatifs du lendemain matin et inscriptions
  • 19h Dîner avec le collectif de la ferme
  • 21h : Projection du film et débat « S’installer paysan sans terre et sans capital » par les Ziconofages.  ( Synopsis ici )

C’est possible de rester dormir sur place ( apporter tente, duvet …)

Mercredi 26 juillet

  • 9h – 12h : chantiers participatifs à la ferme de la Condamine(tous les courageux sont les bienvenus!)
  • atelier vélos : révision, réparation des vélos de l’AlterTour, de nos hôtes et invités
  • atelier jardin : plantation et désherbage
  • ateliers poulailler : fabrication et agrandissement de la demeure…
  • atelier bourrin : nettoyage du site par l’enlèvement de parpaings et construction d’un muret en pierre
  • 12h – 14h : repas / intervention et discussion autour de l’économie sociale et solidaire (avec la déléguée générale de la chambre de l’ESS DE L’Hérault).
  • 15h – 17h : retour sur les chantiers qui le nécessitent
  • Atelier cuisine pour préparer la soirée. Atelier répétition conférence gesticulée et jeux participatifs
  • 17h – 18h : briefing AlterTour / présentation d’Alternatiba
  • Puis,  apéro et accueil, conférence gesticulée sur le vélo
  • 20h : jusqu’au bout de la nuit : repas et soirée concert

Pour l’organisation, inscrivez vous au repas si vous voulez profiter de la cuisine de nos cuisiniers toqués isadeloenzien@gmail.com

Jeudi 27 juillet

  • Départ pour la vélorution (RDV à 10h00 place de la Comédie) : Vélorution dans Montpellier organisée par Alternatiba, visites d’Alternatives montpelliéraines.
  • 12h00 – Rencontre avec Luttopia, pic-nic puis chantier participatif

*Détails sur le plan d’accès, se rendre sur la page Facebook de la Ferme de la Condamine *    qui se situe a proximité de Gramont 1372 rue des Marels à Montpellier 

14 mars 18h, au Diagonal, Le droit de vivre décemment / des photos de la projection rencontre du 20 février et une rencontre radio

120 personnes pour voir et échanger avec les habitantes de la Tour d’assas et les différents partenaires associatifs, autour de leurs films:  le Droit de vivre décemment, acte 1 et 2)   le 20 février, Combien serons-nous au Diagonal le 14 mars à 18h ?

Attention, c’est la dernière projection programmée pour le moment. Ne la ratez pas!

Pour voir les synopsis et des extraits des films, c’est ici: http://lesziconofages.org/2017/02/le-droit-de-vivre-decemment-actes1-et-2/

 

 

 

 

En attendant la projection, tendez vos oreilles sur radio divergence; un reportage de Lucie Charbonnier:

Divergence-fm.org/article.php?id=1514

Suivez les Ziconofages en 2017

Des projets pour l’année 2017

Notre projet phare : Outils vidéos participatifs

L’alimentation et son lien au territoire Héraultais ?
Proposer et organiser des projections-débats réunissant plusieurs réalisations pour aiguiser une réflexion politique  par exemple sur alimentation et précarité à la chaire Unesco alimentation de Montpellier.
Projections-débats des films sur l’alimentation: « S’installer paysan sans terre et sans capital », « Train de vie » et « Paroles croisées d’usagers et d’élus sur les enjeux d’une politique communale d’action sociale » et « Cueillette nocturne ».

– Nous allons continuer notre travail de réalisations audiovisuelles sur la précarité alimentaire auprès :

-des étudiants. En effet, l’été dernier nous avons été sollicité par une étudiante de l’université Paul Valéry qui souhaite faire un travail de sensibilisation auprès de ce public en partenariat avec le Crous et son service social.de la ramasse par les associations d’aide alimentaire récupéré auprès des grandes

  • surfaces, tenus par la loi de donner les invendus.

Thématique discriminations dans l’accès au logement

Nous souhaitons mobiliser les bailleurs sociaux du logement et particulièrement les bailleurs sociaux ayant engagé une réflexion et formation dans la lutte contre les discriminations, comme à Thau Agglo. Nous allons proposer des ateliers de sensibilisation et de réflexion aux différents réseaux de territoire.

Nous suivons des habitantes du Grand Mail à la Paillade qui essaient de faire bouger les responsables (bailleurs sociaux, bailleurs privés et élus) pour accéder à un logement décent et dans de l’habitat mixte socialement et aussi en terme d’origine des locataires. Elles (ce sont pour la plupart des participants des femmes) se sont regroupées en collectifs, collectifs de la Tour d’Assas et Collectif de l’immeuble Font del rey. Elles veulent sortir de l’ombre leur situation dramatique de mal-logement et de discrimination. En partenariat avec Habiter Enfin !, Tin Hinan.

Nous animerons des ateliers et réaliseront des films avec des personnes vivants en squat organisé et géré collectivement et de manière participative, et nous diffuserons ces films et le plus ancien l’Uttopia vivra ! « Suis-je Si-rien ? »


Sur la thématique participation :

Avec bientôt 10 ans de démarche participative, nous abordons un questionnement réflexif sur cette pratique.  « Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction », quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ?

  • Avec le réseau Urbiscopie dans la continuité du forum organisé en 2016, un 2em forum se déroule le jeudi 23 février « Participer ? oui mais pourquoi faire? ».
  • Rencontres filmées avec les instituions sur les enjeux de la participation : mobilisation et participation des citoyens aux affaires publiques, quels regards portent les décideurs sur ces formes de participation spontanée ?
  • Réalisation d’un film permettant de montrer comment se fabrique le collectif au sein de Groupes d’Entraide Mutuelles de l’Hérault (GEM). Ateliers d’éducation à l’image où les adhérents volontaires co-construiront leur film.

Veilles sur les thématiques Tsiganes, Mobilités, Logement & Discriminations.
Nous répondons aux sollicitations de diffusion des outils vidéos déjà réalisés et gardons une veille sur ces thématiques.

Stages vidéo jeunes (passeurs d’images)

– Mangeurs invisibles : Par le biais du théâtre, des adolescents et des artistes se rencontrent, échangent, collectent et mettent en scène et en images des ressentis et vécus alimentaires.

Mallette pédagogique de vidéo participative

Nous souhaitons ouvrir la formation-action à tout type de public, des salarie\es, bénévoles, chômeurs\ses, militants\es. La formation-action sera payante et l’emprunt de la mallette restera gratuit tant que le matériel ne sera pas endommagé.

Partenariats associatifs

Ateliers MDA, formation d’animateurs et d’éducateurs sur la réalisation d’un film avec un téléphone portable ; animation de la journée du « Festival pocket film » avec la Maison des adolescents le 26 mars sur le thème : et si c’était possible ?

Réseau Urbiscopie, organisation d’un forum sur La participation des habitants dans la fabrique de la ville : effet de mode, effet de com’ ou partage du pouvoir ? « Participation des habitants », « projets participatifs », « concertation citoyenne », « co-construction », quelles réalités se cachent derrière ces expressions toujours plus présentes dans le langage politique, dans les projets d’aménagements urbains ou territoriaux, dans les actions culturelles ou sociales ? Que les habitants soient impliqués dans une instance de démocratie participative, un projet participatif ou un collectif militant, que vivent ceux qui participent ?

Apieu, Voyages en terres connues : le projet est renouvelé et de nouveaux itinéraires sonores et visuels seront explorés.

Partenariats recherche

L’expérience des Conseils citoyens du Gard, des films diagnostics « outils débats », des échanges de pratiques entre acteurs

Ces films outils sont produits sous forme de modules (5 à 7 petits films qui peuvent être vus indépendamment ou à la suite ), traitant chacun d’une thématique clef, et reflétant les réalités de tous les CC du Gard. Le format court en modules permettra d’entendre des témoignages sur une une thématique précise afin de pouvoir servir de déclencheur de débat lors de tables rondes, conférences, formations,…

Film participatif car un comité de pilotage et des temps de co-construction de l’outil film et de co-formation avec de l’échange de pratiques entre différents acteurs concernés par les CC  sont prévus.

La « Plateforme IRIS (Plateforme Interprofessionnelle de Ressources en Interculturalité et en Santé » du Gard nous a retenu pour la création d’une vidéo support pédagogique à destination des professionnels pour l’accès aux droits et à la santé des personnes immigrées et particulièrement les plus vulnérables : femmes, personnes âgées.

Ces vidéos seront utilisées :

    • en tant que support de formation,

    • en tant que support de sensibilisation de professionnels,

    • ou en tant que support méthodologique pour un professionnel désireux de concevoir une action en direction d’un public.

Il s’agit de co-construire des démarches de promotion pour la santé auprès des populations immigrées en partageant et développant des ressources communes en matière de formation, d’analyse de pratiques, d’accompagnement méthodologique, de ressources documentaires. Sont partenaires : le CODES 30, ARS-LR, DRJSCS, DDCS, Conseil départemental du Gard, Carsat LR, AGIRC-ARRCO, MSA, OFII, les représentants des contrats locaux de santé, des ateliers santé ville….

Janvier Février réalisation et projections de films sur les discriminations à Montpellier avec les habitant(e)s de la Tour d’Assas

Tous les jeudis matin, au centre social Caf de la Paillade, des ateliers audiovisuels réunissent des habitant(e)s de la Tour d’Assas (et du quartier) des associations pour réfléchir et réaliser des Outils vidéos débats sur la situation des locataires dans cette Tour (appartenant au bailleur social ACM) vouée à la destruction et qui faute d’entretien devient chaque jour plus insalubre, et toujours aussi dangereuse (les fenêtres ne marchent pas, les ascenseurs sont régulièrement en panne,…)

Les rencontres avec les responsables des collectivités territoriales font entrevoir une décision pour dans 2-3 ans ; trop long pour des habitants qui se mobilisent à nouveau depuis 1 mois et demi : manifestation, rencontres avec des responsables, réalisation d’un film participatif avec notre association, Habiter enfin ! Et le Fuiqp.

Prochaines actions, mobiliser les associations Pailladines et sensibiliser les Montpellierains lors de projections débats au Centre social Caf le 20 février et le 14 mars au Diagonal.

LE PRECEDENT FILM / LE  DROIT DE VIVRE DÉCEMMENT

Synopsis : Toujours perçus comme immigrés alors qu’ils sont français, relégués dans des tours vouées à la démolition, las de vivre avec des familles de même origine ethnique, d’être déménagés de grands ensembles vers d’autres lieux identiques, des habitants se mobilisent et témoignent de cette injustice sociale.

Réalisateurs :  Collectif des habitantes de la Tour d’Assas ; Association d’éducation à et par l’image Les Ziconofages

Ces films sont réalisés dans le cadre du projet Outils Vidéo participatifs financés par le Département de l’Hérault, le CGET  (DDCS, ACSE), la DRAC, la CAF de l’Hérault.

Stage vidéo jeunes – Vacances d’automne 2016

5 jours d’ateliers audiovisuel

21 au 28 octobre 2016,

Pour les 14-18 ans vacances d’automne à l’espace famille du centre social Croix d’argent

(Quartier Croix d’argent, 191 rue L.Aragon 34070 Montpellier,
Tram 2 arrêt croix d’argent ou Bus n° 6 arrêt G.Brassens
).

Participation financière libre

tournage

« 1905 »

Accepter la différence.
Il s’agira de donner aux participants la possibilité de développer un point de vue personnel qui pourra leur donner du recul sur un sujet sur-médiatisé et pas toujours en lien avec ce qu’ils sont et ce qu’ils vivent comme jeunes adultes en devenir. Lors de la projection publique de leur film ils porteront collectivement le point de vue qu’ils auront développé dans leur court métrage.

Traitement:
Nous avons choisi la médiation du jeux de rôle pour traiter de la laïcité en projetant les jeunes dans un monde imaginaire où ils pourront être libres de donner et confronter leurs avis sans être dans une implication directe sur le sujet. Lors de l’atelier il y aura des parties « jeux » enregistrées devant un fond vert et « hors jeux ».

Renseignements et inscriptions:  lesziconofages@free.fr ou 07 83 04 76 67

Partenaires: Espace famille du centre social Croix d’argent, Collectif Yves du Manoir, Le Manoir du crime.

Action réalisée dans le cadre de Passeurs d’images soutenue par la DRAC LR, le CGET, la CAF de l’Hérault, Département de l’Hérault

Projection murs FiguerollesVoir les films fait en 2015 :

Le web-doc « Mobile, moi ? Bouger pour pas un rond dans l’Hérault »

Accéder au Web-doc

Aboutissement du volet Mobilités de l’action Outils vidéos participatifs, ce web-documentaire regroupe
vidéos et informations sur différentes questions liées aux mobilités :
A- Me déplacer à Montpellier (7 séquences vidéo)
B- Vivre et se déplacer en Coeur d’Hérault (11)
C- Travailler sans voiture (7)
D- Transports publics gratuits, une utopie ? (7)
E- Agir pour plus de mobilité (8)
F- Voyager c’est grandir (7)

Télécharger en PDF les synopsis des films

image du webdoc

Il contient 47 séquences vidéos, 2h20′ de films. Il a été réalisé avec l’aide de Nova Média spécialiste du
web-documentaire. Il est le fruit de 2 ans d’ateliers de tournage / montage avec des habitants et des
associations partenaires(X) lors d’ateliers de formations audiovisuelles ou de groupe de paroles à partir
des premiers films.

Ces actions visent à :
– donner la parole aux usagers;
– motiver et redonner confiance à un public (souvent à la recherche d’emploi);
– mettre en réseau les participants (individus, associations, institutions);
– réfléchir aux enjeux des mobilités, souvent perçus comme un frein à l’emploi;
– dresser des diagnostics fins et apporter de l’information;
– lutter contre les idées reçues;
– amener à des transformations sociales par des projections-débats.

Le web-documentaire est libre d’accès et peut-être utilisé par tout travailleur social, institutions,…
Néanmoins, l’association les Ziconofages propose des animations pour partager et faire partager avec
les partenaires intéressés le contenu de ce web-documentaire.

Ce projet Outils vidéos participatifs est financé par le Département de l’Hérault, la DDCS de l’Hérault, la
DRAC Languedoc Roussillon, la CAF de l’Hérault, la Ville de Montpellier et soutenu par le GIP de
Montpellier.

(X) APIJE, APIEU, AP34, Centre APAJ, École de la seconde chance, Gammes-Alisé, Mandarine, Manufacture des paysages, MLJAM, Passerelles, Passemuraille, Raih, Terre Contact